Navigation : Amériques

À la une
2

Deux nouveaux joueurs entrent dans l’arène au Venezuela

Bien que le Canada ait envoyé 53$ millions pour venir en aide au peuple vénézuélien au moment où le président de l’Assemblée nationale Juan Guaidó s’est autoproclamé «président par intérim» le 23 janvier, le duel avec le président Nicolás Maduro demeure interminable. La candidature à la présidence du chanteur José Luis Rodríguez et la nomination d’Elliott Abrams au poste d’envoyé spécial par Washington transformeront-ils la lutte en combat extrême?

À la une
3

Trump est encore « trop près » des suprématistes blancs

Plus de deux ans après son arrivée au pouvoir, l’Américain moyen n’a pas vraiment changé d’avis à propos du président républicain Donald Trump. Cela vaut également pour les opinions à propos de ses accointances plus ou moins marquées avec les groupes suprématistes blancs, révèle un nouveau sondage.

À la une
1

Le Printemps érable décortiqué, analysé, démonté et déconstruit

Tintamarre de casseroles, manifestations massives, carrés de feutrine épinglés, l’enseignant au collégial en science politique Claude André revient sur l’événement qui a choqué l’histoire du Québec en 2012. L’essai Quand la clique nous manipule, du printemps érable à Donald Trump paru aux éditions Dialogue Nord-Sud aborde le marketing politique du gouvernement Charest, contribuant à polariser les citoyens de façon radicale et, suivant la chronologie, à l’augmentation d’une perte de sens.

À la une
0

Séisme électoral à prévoir aux États-Unis

Une petite révolution est en marche au pays de l’Oncle Sam. Enfin, un début de petite révolution: les partisans de l’abolition du collège électoral pourraient bien réussir à convaincre un premier État tiraillé entre démocrates et républicains, le Colorado.

À la une
1

Les Brésiliens s’arment, les Mexicains se désarment

Afin de réduire le nombre d’armes en circulation dans la capitale du Mexique, Mexico, le programme Sheinbaum offre de l’argent aux citoyens qui rapportent leurs armes aux autorités, rapporte El Pais le 10 février. Alors qu’au Brésil, le président d’extrême droite Jair Bolsonaro a facilité l’achat d’armes pour les citoyens, rapporte La Vanguardia le 16 janvier.

À la une
1

Le Canada au 9e rang des pays démocratiques

Malgré le refus de réformer le mode de scrutin et l’inaction pour mettre un terme à l’évasion fiscale, le «plus meilleur pays au monde» de l’ex-premier ministre canadien Jean Chrétien arrive au 9e rang du classement annuel de Transparency international. Mesurant la démocratie des États, la coalition globale contre la corruption démontre que le Canada dépasse l’Allemagne, devance l’Islande et que les États-Unis ont passé un tour.

À la une
0

Un Canadien sur cinq prévoit consommer prochainement du cannabis

Environ 20% des Canadiens prévoient consommer de la marijuana au cours des trois prochains mois, révèlent de nouvelles données dévoilées par Statistique Canada. Au cours de l’automne dernier, c’est plutôt 15% de la population, soit 4,6 millions de personnes âgées de 15 ans et plus, qui ont fumé un joint ou consommé d’autres produits du même genre.

À la une
1

Après l’extrême gauche, aura-t-on un gouvernement de droite au Venezuela?

À l’exception de la Bolivie et de l’Uruguay, les principaux gouvernements sud-américains et la communauté internationale, voire les États-Unis et leurs alliés, ont soutenu au Venezuela le 23 janvier le président autoproclamé de droite, Juan Guaidó contre le président Nicolas Maduro de gauche. À l’écoute du refrain de la guerre froide, le sociologue et analyste politique chilien Raúl Sohr appelle à ne pas être paternaliste envers ce peuple en état de crise.

Amériques
1

Un journaliste nicaraguayen s’exile au Costa Rica

Ironie de l’histoire ou corruption du pouvoir, Daniel Ortega membre du Front sandiniste de libération nationale (FSLN) qui a participé au renversement de la dictature des Somoza (1936-1979) est aujourd’hui président du Nicaragua, et exerce à son tour la répression envers la population. Dérangeant pour le régime, le journaliste Carlos Fernando Chamorro a quitté le pays le 20 janvier pour protéger son intégrité physique et sa liberté, rapporte El País le 21 janvier.