Navigation : FNC

Cinéma / Télévision
1

FNC 2018 – Cutterhead, en mode survie

Que se passe-t-il lorsque trois personnes que tout sépare se retrouvent coincées dans un espace exigu et que, minute après minute, l’issue devient de plus en plus funeste? Il s’agit du thème exploité par Rasmus Kloster Bro dans le thriller danois Cutterhead, un huis clos déconseillé aux claustrophobes.

Cinéma / Télévision
1

FNC 2018 – Holiday, le prix du luxe

Film de gangsters axé sur le point de vue de la copine du chef du clan, la cinéaste suédoise Isabella Eklöf présente Holiday (2018), son premier long-métrage dans le cadre du Festival du nouveau cinéma du 3 au 14 octobre. Les adeptes du genre vont-ils apprécier cette variante féminine?

À la une
2

FNC 2018 – Le cinéma s’éclate en réalité virtuelle avec le FNC eXPlore

Le Festival du nouveau cinéma est de retour dans la métropole montréalaise pour une 47e édition, et avec ce rassemblement de cinéphiles, cinévores et créateurs de tout poil, vient aussi la réédition du FNC Explore, une activité combinant septième art et réalité virtuelle. Tour d’horizon… tout en demeurant bien assis dans un divan.

Cinéma / Télévision
0

FNC – Frost: Livrer une cargaison en Ukraine

Sur un coup de tête, un jeune couple accepte de transporter une cargaison humanitaire de la Lituanie à l’Ukraine. Avec Frost (2017) présenté au Festival du nouveau cinéma (FNC), le cinéaste d’origine lituanienne Sharunas Bartas propose un road movie qui contourne la Biélorussie.

Cinéma / Télévision
0

FNC – Les Affamés, du très bon film de genre

La réputation de Robin Aubert n’est plus à faire. S’il est malheureusement souvent à l’écart du grand circuit cinématographique au Québec et ailleurs, le cinéaste a démontré à maintes reprises qu’il avait non seulement de bonnes idées, mais qu’il savait les exprimer de façon originale et efficace. Les Affamés, film de zombies présenté jeudi au Festival du Nouveau Cinéma (FNC), est la preuve du talent indéniable de l’homme.

Cinéma / Télévision
0

FNC – Les fantômes d’Ismaël: liberté inconditionnelle

Arnaud Desplechin est certainement l’un des grands cinéastes français de son époque, lui qui manie les mots comme personne, tout en conservant une folie technique qui électrise le spectateur, qu’il soit novice ou fidèle habitué de sa décoiffante filmographie. En ramenant son alter ego préféré pour une sixième fois en la personne du brillant Mathieu Amalric, il multiplie cette fois ses muses en venant troubler de nouveau notre esprit. Ce, avec le plus grand brio qu’on lui connaît.

Cinéma / Télévision
0

FNC – Stealing Alice: du beau et du faux

Plusieurs films québécois et canadiens ont été à l’honneur durant la 45e édition du Festival du nouveau cinéma. Parmi eux, Stealing Alice, une première immersion de l’artiste Marc Séguin dans la sphère cinématographique, propose un univers à la fois froid, aérien et compassé.