Navigation : Cinéma / Télévision

Cinéma / Télévision
0

Batman: The Killing Joke, l’humour noir du justicier masqué

Les films de Batman se suivent et… se ressemblent un peu. Oh, il y a bien entendu des incongruités – et le mot est faible – comme Batman v. Superman: Dawn of Justice, mais lorsqu’il est question d’adapter les aventures du justicier masqué au grand écran, les dessins animés sont souvent plus intéressants que les oeuvres tournées en chair et en os.

Cinéma / Télévision
0

Embers: la lutte contre l’oubli

Le futur proche. Du moins, c’est que l’on croit. Après tout, tout le monde a oublié. Une maladie faisant disparaître la mémoire à court terme frappe lorsque les humains s’endorment. Il en résulte Embers, un drame de science-fiction contemplatif présenté dans le cadre du festival Fantasia.

Cinéma / Télévision
0

Café Society: l’amertume du doux reflet du passé

Rendez-vous annuel des cinéphiles maintenu depuis près de trente années, Woody Allen nous convie une fois de plus dans les salles sombres pour nous offrir cette fois un regard inédit dans les coulisses d’Hollywood des années 1930. Une mécanique un peu rouillée qui ne manque toutefois pas de charmes.

Cinéma / Télévision
0

Trash Fire: l’esprit trouble des gens qu’on aime

Richard Bates Jr est loin d’être le nom de cinéaste le plus connu, même si son passage dans les méandres du cinéma américain indépendant est loin d’être anonyme. Il est pourtant un fidèle habitué du festival Fantasia et c’est avec honneur et émotion qu’il est venu samedi dernier présenter son troisième long-métrage Trash Fire en compagnie de son actrice AnnaLynne McCord.

Cinéma / Télévision
0

Red Christmas, le Noël de trop

Il y a de ces films qui fonctionnent bien dans l’environnement particulier d’un festival de longs-métrages de genre. Et il y a de ces films qui, même projetés dans le cadre de ces festivals, ne font que témoigner du peu d’efforts investis dans leur création. Red Christmas, projeté au festival Fantasia, appartient hélas à la seconde catégorie.

À la une
1

Star Trek: au-delà des ténèbres

L’espace, cette frontière ultime. Pour le 50e anniversaire d’une franchise qui a révolutionné le genre de la science-fiction au petit comme au grand écran, le réalisateur Justin Lin (Rapides et dangereux) avait la barre haute, surtout après le succès commercial important, mais à la réception mitigée, de Star Trek vers les ténèbres (Star Trek Into Darkness). Si Star Trek Au-Delà (Star Trek Beyond en version originale anglaise) est loin d’être le film de l’année, il n’en reste pas moins aussi rafraîchissant qu’intelligent, avec un soupçon de cet optimisme pétillant propre à la franchise.

Cinéma / Télévision
0

Captain Fantastic: le regard des nôtres

Déjà lauréat de plusieurs prix, dont un à Cannes dans le volet Un Certain regard, Captain Fantastic semble déployer tout le charme indie habituel. Le seul problème, c’est que sa superficialité l’emporte rapidement et nous fait découvrir que derrière ses désirs de nous ouvrir l’esprit se cache une absence assez frustrante de profondeur, y allant d’une ironie flagrante qui dérange plutôt qu’elle ne charme.

À la une
0

Star Trek Beyond: découvrir ses propres limites

Farandoles de mauvaises décisions, autant dans l’avancement du récit qu’au niveau de la réalisation, on a alors l’embarras du choix pour décrire ce qui ne fonctionne pas dans ce nouvel opus de la relance de Star Trek pourtant si bien avancée par J.J. Abrams, relégué ici au plan de producteur, trop occupé à se faire sa propre guerre des étoiles.

Cinéma / Télévision
0

Superpowerless, la super-normalité

Bob a tout connu: la gloire, les filles, la fortune. Puis, plus rien. Le superhéros a vieilli, perdu ses pouvoirs, et Captain Truth a cédé le pas à un quarantenaire quelque peu bedonnant aux cheveux grisonnant. Superpowerless, présenté dans le cadre de la 20e édition du Festival international Fantasia, explore ce côté moins connu de la vie des superhéros.