Navigation : Cinéma / Télévision

Cinéma / Télévision
0

Like a Boss: voler le show

Ce ne sera pas une grande surprise que de déclarer qu’avec une telle distribution et une prémisse aussi peu développée, les interprètes de Like a Boss sont décidément meilleurs que le film dans lequel ils doivent patauger. En ressort alors l’ombre d’une bonne comédie qui ne fonctionne pas vraiment, mais qui trouve néanmoins le moyen de nous divertir et, à ses heures, nous faire rire.

À la une
0

Télévision – L’aventure rocambolesque du Witcher

Surprenante proposition que celle du Witcher, le plus récent pari télévisuel de haut vol de Netflix. Adaptée de la série de livres et de jeux vidéo de cet étrange univers fantastique est-européen – et plus précisément du premier recueil de nouvelles –, la télésérie prouve hors de tout doute qu’il n’est certainement pas nécessaire de disposer des fonds de HBO ou de la maestria de Peter Jackson pour séduire un public en manque de divertissement avec une bonne dose de magie.

Cinéma / Télévision
0

Underwater: toujours moyen de remonter

Tourné il y a déjà près de trois ans, Underwater semble provenir d’une autre époque, ce qui fait à la fois son charme et ses inconvénients, plaçant cette luxueuse série B entre deux feux, jamais trop certaine du degré de satisfaction qu’elle veut développer, ou du moins atteindre.

Cinéma / Télévision
1

Joker: l’attaque des clowns

Si vous n’avez pas encore eu la chance de voir Joker, l’un des meilleurs films de 2019, sa sortie aujourd’hui en 4K, Blu-ray et DVD vous permettra de découvrir cette farce subversive signée Todd Phillips.

Cinéma / Télévision
0

Anna and the Apocalypse ne donne pas trop l’envie de prolonger les festivités

La période des Fêtes tire peut-être à sa fin, mais les créations thématiques vivent à jamais, pour le meilleur et le pire, comme en fait foi Anna and the Apocalypse, finalement disponible en DVD en version originale seulement. Le film, avec son concept aussi prometteur relativement gâché, ne donne pas vraiment le goût de poursuivre les célébrations de fin d’année.

À la une
0

The Mandalorian, ou quand Star Wars retrouve un peu ses lettres de noblesse

Star Wars est mort, vive Star Wars! La célèbre franchise a beau avoir franchement pris du plomb dans l’aile, avec la pléthore de films plus ou moins médiocres ayant pollué les écrans, ces dernières années – et on ne dira rien sur l’horrible Rise of Skywalker –, Disney n’a pas dit son dernier mot. Voilà donc The Mandalorian, l’un des produits phares de son nouveau service de diffusion en ligne.

Cinéma / Télévision
0

Cats: chat va pas du tout

Tom Hooper a toujours eu la main heureuse auprès des critiques, des institutions et des cérémonies de prix, au grand dam des spectateurs qui ont de plus en plus de la misère à le suivre dans ses ennuis, depuis la victoire discutable de The King’s Speech. Son adaptation inattendue, indescriptible et désormais inoubliable de la comédie musicale Cats, qui s’avère en toute coïncidence son premier scénario, est maintenant assuré de ternir sa carrière à jamais.

Cinéma / Télévision
1

Merci pour tout: crisse-mas

Après une panoplie de téléséries à succès, Isabelle Langlois fait finalement le saut au grand écran pour le pimenter de son irrésistible sens de la répartie en signant le scénario et les dialogues de Merci pour tout, piloté par nulle autre que Louise Archambault, qui se releve à peine de son succès Il pleuvait des oiseaux. Dommage que ce film largement générique se cherche constamment une raison d’être.

À la une
0

La lumière au bout du tunnel avec Star Wars : Episode IX – The Rise of Skywalker

Il n’y a pas beaucoup de séries cinématographiques qui peuvent se vanter d’avoir passé l’épreuve du temps avec autant de panache que Star Wars, et sa horde de fans enragés. Voilà alors que 42 ans plus tard, on en arrive enfin à ce qui pourrait bien être l’ultime conclusion (aucun sarcasme, s’il vous plaît) de cette saga intergalactique. En optant pour la sécurité, voilà un épisode qui amuse aisément en s’assurant de remplir son mandat sans jamais vraiment le transcender. Sans trop de déceptions, disons que c’est déjà cela de gagné!