Auteur Jim Chartrand

Jim Chartrand

Jim Chartrand est bachelier de l'Université de Montréal en Études cinématographiques. Il gère également un département Superclub d'une succursale Vidéotron. Et il adore la culture avec le plus grand C que vous pouvez imaginer. En fait, s'il n'avait pas autant de fatigue de sa sage vie remplie, il consommerait encore davantage de ces nombreuses drogues de l'art et du divertissement pour mieux vous en parler. Puisque avouons-le, rien ne lui fait plus plaisir que de conseiller et guider les autres, même si ses avis ne font pas toujours l'unanimité. Il se fait donc un plaisir semaine après semaine de vous offrir des textes sur tous plein de sujets qui le passionnent entre un peu, beaucoup, passionnément, à la folie, et...

Cinéma / Télévision
0

Mon ami Walid: viens voir les comédiens

Mettant leur notoriété de côté, ou presque, Adib Alkhalidey et Julien Lacroix ont eu la folle et stressante envie de se lancer dans le vide et de s’offrir tout un défi: faire un long-métrage par passion et non par moyens. Le résultat, intitulé Mon ami Walid, était présenté au Théâtre Maisonneuve de la Place des Arts mardi soir dernier.

Cinéma / Télévision
0

Vice, quand l’enfer te tente

Après avoir passé des années à divertir ses spectateurs, Adam McKay a soudain eu envie d’instruire. Et si ce fascinant complément à son déjà admirable The Big Short ne prêche pas par subtilité, il n’en demeure pas moins aussi fascinant que terrifiant. Sans être révolutionnaire, Vice devient alors rapidement rien de moins qu’essentiel pour mieux comprendre les tourments contemporains.

Cinéma / Télévision
0

The Favourite: à chacun ses excès

Il peut sembler facile de dire qu’un cinéaste a fait son film le plus accessible à ce jour, mais ce n’est définitivement pas le cas lorsqu’on parle de Yorgos Lanthimos. C’est encore plus jouissif de le voir confronter un public bien plus large à son univers pervers et tordu, public qu’il aura leurré avec la promesse d’un film d’époque soigné où s’opposent de fabuleuses actrices au firmament de leur talent. Un piège habile à l’image de la sournoiserie de ses personnages auxquelles les hyènes de son sublime The Favourite ne font décidément pas exception.

À la une
1

The House that Jack Built: cet endroit où je fuis

On serait porté à croire que The House that Jack Built, le plus récent film de Lars Von Trier, fut victime du mauvais sort, avec une distribution limitée au numérique après un bref passage dans les festivals et seulement deux soirs de projection dans certains cinémas. À la vue du film, toutefois, on comprendra que l’on n’a pas voulu faire subir ce supplice à un grand nombre de gens. Le plus récent long-métrage de l’un des enfants terribles du septième art représente en effet sans mal la plus grande démonstration de son abdication.

Cinéma / Télévision
1

La course des tuques: « Lâche-moi le péteux! »

La genèse d’une suite naît toujours d’un succès et celle, inattendue, du remake animé du film culte La guerre des tuques apparaît aussi absurde que son prédécesseur. Néanmoins, celle-ci risque de plaire grandement aux amateurs du premier, provoquant toutefois une plus grande détresse chez tous ceux qui ont souffert lors du premier tour de piste.

Cinéma / Télévision
0

Règlement de comptes en couleurs dans Blindspotting

VVS Films fait de plus en plus l’acquisition de petits bijoux du cinéma indépendant pour équilibrer leur lourde offre de blockbusters de série B. Dommage, toutefois, que Blindspotting ne profite pas du même traitement que la majorité de leurs autres titres et se perde un peu dans ledit catalogue, puisque cette proposition, désormais en DVD en langue originale seulement, méritait certainement mieux.

À la une
1

Ralph Breaks the Internet, la fausse bonne idée

Si notre souvenir de Wreck-It-Ralph est plus ou moins sympathique, il n’est certainement pas agréable au point d’en vouloir une suite. Néanmoins, lorsque l’on y retourne, ce premier volet n’atteignait certainement pas le niveau d’ennui et de facilité dont s’arme la suite, histoire de satisfaire sans effort les adultes en quête de références socio-culturelles actuelles.

Cinéma / Télévision
0

Robin Hood: miser à tort

Il serait déloyal de dire qu’on a déjà vu un film comme cette nouvelle mouture de Robin Hood. Pourtant l’impression de redite est loin d’être le plus grand souci de cette relecture qui ne veut pas seulement dépoussiérer le mythe, mais également le moderniser à outrance, histoire de séduire un public qu’on imagine plus jeune.

1 2 3 29