Les couples canadiens un peu plus égalitaires… mais pas tant que ça

0

Le cliché de l’homme gagnant un salaire à la sueur de son front, alors que la femme s’occupe des tâches domestiques est révolu depuis belle lurette, mais le partage des tâches n’est pas encore tout à fait équitable au sein des couples du pays, révèlent des données récemment publiées par Statistique Canada.

Dans une note d’information, l’agence fédérale indique ainsi que les femmes sont encore majoritairement responsables de la lessive (61%) et de la préparation des repas (56%). Les hommes font cependant de plus en plus leur part, assure l’agence.

Il y a beau n’exister qu’une différence de neuf points de pourcentage entre la proportion d’hommes et de femmes sur le marché du travail, les vieilles habitudes semblent avoir la vie dure au foyer, indique l’Enquête sur la population active. La participation des conjoints aux tâches domestiques varie selon l’engagement de ceux-ci sur le marché du travail, ainsi que selon certaines caractéristiques socio-démographiques, comme le type d’union et le groupe d’âge, mentionne Statistique Canada.

L’enquête révèle que la vaisselle, l’épicerie et l’organisation de la vie sociale de la famille sont les tâches les plus souvent partagées à part égales chez les couples, lit-on dans la note d’information. Chez la moitié des couples, en fait, ces trois tâches étaient partagées à part égales entre la femme et l’homme. Au pays, en 2017, on notait que près des deux tiers des personnes âgées de 20 ans ou plus, soit 17,8 millions de citoyens, étaient en couple, que ce soit sous la forme d’un mariage ou d’une union libre.

Cependant, la lessive (61 %) et la préparation des repas (56 %) étaient les tâches les plus souvent réalisées par la femme, alors que l’homme accomplissait surtout les travaux extérieurs et les réparations (78 %), indique Statistique Canada.

Le type d’union vient d’ailleurs jouer sur la répartition des tâches, apprend-on dans les résultats de l’Enquête sur la population active. « Chez les personnes de 20 ans ou plus en couple, le quart des femmes était plus susceptible de s’occuper de la lessive, de la préparation des repas et de l’entretien ménager intérieur. Les femmes mariées (27%) étaient plus susceptibles que celles vivant en union libre (19%) d’exécuter ces tâches », mentionne la note d’information.

Pour ces mêmes trois tâches, 11% des personnes interrogées ont mentionné qu’elles étaient partagées à parts égales entre la femme et l’homme. Toutefois, le partage de ces tâches était deux fois plus fréquent chez les personnes en couple de 20 à 64 ans (12%) que chez celles de 65 ans ou plus (6%), précise encore l’agence fédérale.


Autres contenus:

La croissance démographique se poursuit dans la région de Montréal

Partagez

À propos du journaliste

Pieuvre.ca

Répondre