Les Américains (à peine) en faveur de la destitution de Donald Trump

0

Au moment même où les sénateurs américains participent au procès en destitution de Donald Trump, une majorité d’habitants du pays de l’Oncle Sam espèrent que le président soit reconnu coupable d’abus de pouvoir et d’obstruction au Congrès, et perde son emploi. Cette majorité est cependant extrêmement mince, précise le coup de sonde.

Ainsi, le Pew Research Center rapporte que 51% des Américains espèrent que le procès mènera à une destitution de l’occupant de la Maison-Blanche, tandis que 46% des répondants aimeraient plutôt que le président soit acquitté des accusations déposées par la Chambre des représentants. Cette division presque exacte de l’opinion publique se reflète sans surprise au sein des deux principaux partis politiques qui rythment la vie américaine: 86% des républicains et des indépendants favorables au Grand Old Party (GOP) souhaitent que M. Trump reste en poste. Chez les démocrates et les indépendants pro-démocrates, l’appui à la destitution du président s’établit plutôt à 85%.

Malgré tout, mentionne le Pew Research Center dans sa note d’information, 63% des répondants jugent que Donald Trump a définitivement (38%) ou probablement (25%) commis des gestes illégaux, que ce soit durant son mandat à la tête des États-Unis, ou durant la campagne électorale de 2016. Une majorité encore plus importante (70%) avance que le président a définitivement (45%) ou probablement (26%) posé des gestes contraires à l’éthique.

Comme cela était le cas lors de l’enquête de la Chambre des représentants qui a précédé le procès au Sénat, l’automne dernier, le public ne s’attend pas à ce que le processus soit « juste et impartial » Environ la moitié des répondants (48%) s’attendent au moins un peu à ce que les démocrates soient justes et impartiaux, tandis que 43% des personnes interrogées ont le même point de vue à propos des républicains. La plupart des répondants partisans disent croire que les sénateurs de leur parti accompliront efficacement et impartialement leur travail, mais ont le point de vue opposé à propos des sénateurs du parti opposé.

La division entre les tenants de la destitution du président et les partisans de son maintien en poste est également générationnelle: les 18 à 29 ans jugent, à 63%, que M. Trump devrait être trouvé coupable, tandis qu’à l’opposé, 56% des 65 ans et plus croient plutôt qu’il devrait continuer de présider les États-Unis.

Par ailleurs, les personnes les plus éduquées, soit celles avec au moins un diplôme de deuxième cycle universitaire, appuient à 60% la destitution du chef de l’État, contrairement à 48% de ceux qui ont un diplôme secondaire, au maximum.

Au Sénat, les républicains sont majoritaires; il faudrait une défection de plusieurs d’entre eux pour que les démocrates puissent espérer une condamnation du président. Le chef de la majorité, Mitch McConnell, a précédemment indiqué qu’il entendait s’assurer que Donald Trump soit acquitté.


Autres contenus:

Destitution: Trump épinglé dans un rapport de la Chambre des représentants

Partagez

À propos du journaliste

Hugo Prévost

Cofondateur et rédacteur en chef de Pieuvre.ca, Hugo Prévost se passionne pour le journalisme depuis l'enfance. S'il s'intéresse surtout à la politique, à la science, à la technologie et à la culture, Hugo n'hésite pas non plus à plonger tête première dans les enjeux de société, l'économie ou encore les loisirs et le tourisme. Hugo est également membre de l'équipe éditoriale de Pieuvre.ca.

Répondre