The Endless Mission: quand le jeu s’unit à l’apprentissage

0

Le piratage pour apprendre la programmation aux enfants: voilà l’idée quelque peu étonnante derrière The Endless Mission, une série de jeux vidéo rassemblant des genres bien connus et qui offre la possibilité de créer non seulement ses propres niveaux, mais aussi de développer, ultimement, ses propres jeux.

Développé par E-Line Media, et publié par E-Line, mais aussi par Endless, et plus précisément Endless Studios, le titre évoque des genres qui ont fait école: un jeu de plateformes, d’abord, mais aussi un jeu de stratégie en temps réel, ainsi que d’autres facettes en développement, y compris un jeu de course.

« The Endless Mission provient vraiment d’une idée de Matt Dalio, qui travaille pour Endless Studios », mentionne en entrevue Carolina Torres, la productrice du jeu. « L’idée consiste à initier les jeunes à la programmation, tout en évitant de faire penser à ceux-ci qu’ils ne sont pas assez calés dans ce domaine. Il fallait ainsi rendre le tout si simple que n’importe qui peut y arriver. Il s’est dit que les jeux vidéo étaient le monde parfait pour expérimenter et essayer de nouvelles choses sans avoir l’impression que vous êtes en classe et que vous suivez un plan de cours. Ici, c’est quelque chose qui est particulièrement engageant et qui permet de créer ses propres expériences. »

« Mettons donc ces outils entre les mains de joueurs pour qu’ils puissent expérimenter, et s’amuser, et ne pas se sentir intimidés », ajoute-t-elle au bout du fil.

Le jeu vise d’abord les jeunes adolescents de 13 ans et plus – même s’il y a fort à parier que des néophytes plus âgés, comme ce journaliste, y apprendraient bien des choses –, précise Mme Torres. « Nous voulions avoir un petit quelque chose pour tous les âges, et donc que le jeu soit accessible pour tous. »

« Nous visons surtout les jeunes ados qui ne suivent peut-être pas déjà des cours de programmation, ou qui ne sont pas allés dans des camps spécialisés », renchérit la collègue de Mme Torres, Virginia McArthur, qui travaille elle aussi chez Endless Studios. « Ces jeunes pourraient déjà avoir joué avec du code, et se demander quoi faire pour passer à l’étape suivante. »

« Ce n’est pas seulement à propos de l’apprentissage de la programmation, mais aussi de la création de jeux, et ce qui sous-tend les jeux vidéo à la base », ajoute Mme McArthur, en parlant de The Endless Mission. Le titre fonctionne d’ailleurs sous Unity, un engin graphique particulièrement démocratisé qui peut être obtenu gratuitement en ligne.

« Matt (Dalio) voulait que les jeunes puissent apprendre des choses à propos des jeux vidéo et de la programmation en créant tout simplement des jeux. Il s’est par ailleurs dit que bon nombre de créateurs de jeux se sont d’abord intéressés au métier en piratant des titres existants et en regardant comment ils fonctionnaient. Nous nous sommes alors demandé: « Pourquoi ne laissons-nous pas des enfants faire la même chose? ». »

Mme McArthur précise qu’alors que le jeu était en développement, l’équipe a constaté que The Endless Mission pouvait réellement servir de porte d’entrée dans l’industrie, et qu’il a donc été décidé de donner accès à l’ensemble de l’engin Unity, plutôt qu’à une version aux fonctionnalités restreintes.

Ultimement, les jeunes explorant The Endless Mission auront les capacités nécessaires pour mettre un pied dans l’industrie du jeu vidéo et convaincre un futur employeur de les embaucher, affirme Virginia McArthur.

« C’est comme se trouver dans les coulisses des jeux vidéo », renchérit Mme Torres.

Y a-t-il alors un risque qu’un créateur un peu trop malin (ou mal intentionné) programme un bout de code qui fasse planter le jeu? « C’est toujours une possibilité, reconnaît-elle en riant. Nous pourrions avoir des blocages qui évitent de telles situations, mais en fin de compte, si vous êtes vraiment curieux, si vous avez appris comment les choses fonctionnent… Nous trouverons probablement une façon de gérer tout cela. »

Image tirée du jeu

Alimenter l’intérêt

Outre les deux types de jeux maintenant disponibles, l’équipe derrière The Endless Mission travaille déjà sur des contenus supplémentaires afin d’étoffer son offre en accès anticipé.

« Les choix de jeux offerts au départ découlent davantage d’une décision réfléchie que d’un coup de tête », mentionne Carolina Torres. « Particulièrement en ce qui concerne le jeu de plateformes et le jeu de course, nous voulions des genres qui étaient très connus par les joueurs. Le jeu de stratégie en temps réel est davantage un coup de dés, parce que lorsque nous mettions au point les titres, celui-ci était le plus demandant, puisqu’il fallait tenir compte des mécaniques de jeu uniques, et nous nous sommes dit que si nous pouvions faire fonctionner le tout avec un RTS, nous pouvions sans doute y arriver avec un jeu de tir à la première personne, ou avec un jeu de rôle. »

« Ce qui est vraiment intéressant avec le RTS, poursuit Mme McArthur, c’est qu’il y a des mécaniques vraiment intéressantes. Normalement, vous ne « plongez » jamais réellement dans le jeu, à l’échelle des soldats, mais nous vous en donnons la possibilité pour vraiment comprendre ce qui se passe dans un RTS. »

Et le fait d’être deux femmes dans l’industrie du jeu vidéo, un domaine où elles se trouvent encore largement en minorité, a-t-il eu un impact sur le développement de The Endless Mission?

« Ce n’est pas simplement lié au genre », souligne Virginia McArthur. « Je crois que c’est surtout une question de s’appuyer sur notre expérience et nos compétences, mais je crois que l’approche est différente; j’ai vu beaucoup de femmes jouer à des jeux, et sans vouloir être sexiste, mais la plupart des femmes que j’ai vu jouer favorisent franchement la collaboration. Nous nous sommes donc demandé comment nous pourrions jouer avec les autres et apprendre des choses sur les jeux vidéo de façon collaborative. »

« Je suis d’accord; dans mon cas, ce n’est pas seulement le fait d’être une femme, même si mon point de vue compte lorsque vient le temps de développer des personnages et des histoires, mais je crois qu’il est surtout question de mes origines et de mes influences. Non seulement ne suis-je pas une joueuse nécessairement aussi hardcore que certains autres collègues, mais dans le cadre de ce jeu, je pense que j’ai pu fournir mon point de vue pour la mise au point du titre », renchérit Carolina Torres.

L’équipe derrière la création de The Endless Mission espère que la notoriété et la popularité du jeu seront suffisantes pour permettre au titre de s’autosuffire. « Nous avons des plans, un peu plus tard, pour offrir un aspect d’apprentissage plus complet, où quelqu’un pourrait suivre des tutoriels plus développés et ensuite devenir un expert », précise toutefois Mme McArthur. « Cela s’appuiera davantage sur un modèle d’abonnement, mais le tout viendra s’ajouter à ce qui existe déjà. »

The Endless Mission

Développeur: E-Line Media

Éditeur: E-Line Media et Endless

Plateforme: Windows (Steam)

Interface et sous-titres offerts en français


Autres contenus:

MEGA + MIGS, le duo jeux vidéo

Partagez

À propos du journaliste

Hugo Prévost

Cofondateur et rédacteur en chef de Pieuvre.ca, Hugo Prévost se passionne pour le journalisme depuis l'enfance. S'il s'intéresse surtout à la politique, à la science, à la technologie et à la culture, Hugo n'hésite pas non plus à plonger tête première dans les enjeux de société, l'économie ou encore les loisirs et le tourisme. Hugo est également membre de l'équipe éditoriale de Pieuvre.ca.

Répondre