Un « dos d’âne » pour les transactions boursières en ligne

Cligner des yeux nécessite un délai d’un dixième de seconde, mais cela représente déjà une éternité sur les marchés boursiers contemporains, où les transactions sont calculées en millionièmes de seconde. Selon un chercheur de l’Université de Colombie-Britannique, toutefois, il serait possible d’améliorer ces plateformes boursières en apportant une petite modification pour… ralentir les échanges financiers.