Léger recul de la pollution en Chine

0

Pendant des décennies, la pollution en Chine reflétait la croissance économique. Mais ce lien s’est affaibli au cours des dernières années, selon une nouvelle étude internationale publiée dans Science Advances.

Les travaux ont été effectués par une équipe de chercheurs provenant de divers pays, y compris Deliang Chen, professeur de météorologie de l’Université de Göteborg et l’un des principaux auteurs du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC).

« Nos travaux démontrent qu’une meilleure connaissance des enjeux environnementaux et un accroissement des investissements en Chine, au cours de la dernière décennie, ont porté fruit », dit-il.

Une croissance économique qui coûte cher

À la fin des années 1970, l’économie chinoise a commencé à prendre de l’expansion, et cette croissance s’est accélérée au cours des décennies suivantes. La pollution environnementale a bondi approximativement à la même vitesse que l’économie.

« Mais l’analyse de nos données démontre un affaiblissement de cette relation en Chine dès 1995 », a précisé M. Chen.

Les chercheurs ont étudié les statistiques sur la croissance économique, les conditions environnementales, les différences entre les diverses régions du pays, le fossé entre les zones rurales et urbaines, les inégalités sociales, les impacts sur les océans, l’égalité en matière d’éducation, les soins de santé et les normes en matière d’habitation et de conditions de vie en Chine, entre 1977 et 2017.

« Dans le cadre de notre étude, nous nous sommes penchés sur des données provenant de tous les domaines évoqués selon les 17 Objectifs de développement durable (ODD) des Nations unies », a fait savoir M. Chen.

D’importants défis malgré les progrès

L’étude démontre également que la pollution environnementale a commencé à diminuer dans l’ensemble de la Chine, mais que les émissions de gaz à effet de serre croissent toujours.

Selon les données obtenues, la Chine aurait progressé dans l’atteinte de 12 des 17 ODD au cours des 40 dernières années, mais il existe encore d’importants problèmes en ce qui concerne les cinq autres.

« La croissance économique de la Chine ne s’est pas accomplie sans grands sacrifices, et avec des conséquences négatives pour l’environnement et le climat. Mais il est encore encourageant de noter ces améliorations. Au même moment, cela nous rappelle le besoin urgent de résoudre de graves problèmes, tels que l’augmentation des émissions de GES et des inégalités de revenu », mentionne M. Chen.

« Plusieurs personnes estiment que le progrès économique et la pollution doivent aller main dans la main. Mais notre étude démontre que ce lien s’est affaibli en Chine, ces dernières années. Et cela permet de tracer un portrait plus encourageant. Cet espoir et ces leçons apprises en Chine peuvent s’avérer intéressantes pour d’autres pays qui doivent aussi se développer davantage. »


Autres contenus:

Les lendemains climatiques des volcans

Partagez

À propos du journaliste

Pieuvre.ca

Répondre