La marche ancienne du long ver

0

Un ver de 27 centimètres de long tend à confirmer que « l’explosion du Cambrien » — cette période de l’histoire de notre planète qui aurait soi-disant vu l’émergence des formes de vie complexes — a eu des prédécesseurs.

Ce ver est mort il y a 539 à 551 millions d’années. Et ce n’est pas seulement lui qu’on a retrouvé fossilisé dans une roche, mais une partie de la trace qu’il a laissée derrière alors qu’il avançait sur le fond marin — confirmant ainsi qu’il s’agissait bel et bien d’une créature mobile, un gros progrès à cette époque. Pour les paléontologues chinois, qui ont publié le 4 septembre dans la revue Nature, la découverte est d’autant plus importante que cette bestiole n’était pas seulement mobile, elle était longue, segmentée, et avec un « avant » et un « arrière » distincts. Ce qui suppose une structure biologique déjà complexe par rapport à ses contemporains, quand on se rappelle que l’explosion du Cambrien est censée n’avoir débuté qu’il y a 539 millions d’années.

Une autre chose attire l’attention des biologistes: les fossiles de cette période appelée l’Ediacarien ont souvent montré des créatures possédant des traits anatomiques étranges, complexes certes, mais qu’on avait du mal à rattacher à une lignée « moderne » d’animaux. Alors que ce « ver », Yilingia spiciformis, pourrait clairement être un ancêtre des insectes ou même des crustacés.


Autres contenus:

Le mystère du lac aux squelettes

Partagez

Répondre