Le Canada arrive au 4e rang des meilleures destinations pour la nature sauvage

0

Sur un total de 100 pays, l’agence de voyages True Luxury Travel place la Finlande en tête de son classement annuel, suivi de son voisin la Suède, du Brésil, et enfin du Canada.

Afin d’élaborer le Global Wildlife Travel Index 2019, l’étude se divise en huit catégories: les initiatives pour protéger la faune, la diversité des espèces sauvages, la prévalence des parcs nationaux, les premiers parcs nationaux établis, les aires naturelles protégées, les aires de forêt, la prospérité environnementale et le développement durable. Ainsi, le classement du niveau de protection de la faune relative à l’aide accordée pas seulement l’intérieur du pays, mais à travers le monde, de même que le niveau d’aires protégées, qu’il s’agisse de réserves ou de sanctuaires de la vie sauvage, influent considérablement sur le classement final.

Si le Brésil occupe la 3e position du palmarès, devant la Norvège en 6e position, l’aide financière que le pays nordique lui offrait, jusqu’à tout récemment, pour la protection de l’Amazonie lui vaut la 4e place dans le classement portant sur les initiatives pour protéger la faune, suivi du Canada en 5e position. Reconnus pour la performance de leurs efforts et leurs projets de conservation, les pays africains dominent ce classement, avec le Botswana en tête. Le Costa Rica s’y démarque, pour la 17e position au classement final.

Pour les aires protégées, le Venezuela, dont 50% du territoire est protégé, arrive en tête, suivi de pays de l’Est de l’Europe dont la Slovénie, la Pologne et la Croatie. Le Brésil se positionne en 18e position dans cette catégorie, derrière le Nicaragua et la Bolivie.

Selon le Living Planet Index, de l’organisation non gouvernementale WWF et la Société zoologique de Londres (ZSL), qui répertorie plus de 20 000 vivants issus de plus de 4200 mammifères, oiseaux, poissons, reptiles et amphibiens à travers le monde, c’est le Canada qui détient la plus grande biodiversité, loin devant les États-Unis et les autres pays.

Le Canada redore son blason pour avoir créé son premier parc national en 1885, à Banff en Alberta, quelques années après l’Australie (1879) et les États-Unis (1872). Le premier parc national de la planète a quant à lui été créé en Mongolie sous la dynastie Qing en 1783. L’Australie et la Chine arrivent en tête du classement sur la prévalence des parcs nationaux, c’est-à-dire que ces sites sont voués à protéger l’environnement avant tout.

La Finlande et la Suède partagent la même situation nordique que le Canada; ces pays sont des modèles par rapport à la protection de leurs forêts et de leurs politiques de développement durable.


Autres contenus:

Le Curieux vino, le nouveau pari de Christian Bégin

Partagez

À propos du journaliste

René-Maxime Parent

Rédacteur en chef de la section Société, René-Maxime Parent s’est joint à Pieuvre.ca en 2014. Sa couverture de l’actualité internationale se partage entre l’Amérique latine et la Scandinavie. Son intérêt pour les arts visuels, le cinéma et l’architecture le conduit à parcourir la métropole québécoise régulièrement.

Répondre