The Animation Collection: quand Doctor Who s’anime

1

Réunissant pas moins de quatre Docteurs différents dans cinq aventures animées, le coffret Doctor Who: The Animation Collection permettra à tous les amateurs de la série de ronger leur frein en attendant la prochaine saison de l’émission.

Les tribulations de Doctor Who ne se limitent pas au petit écran, et en dehors de l’émission de télévision, les multiples incarnations du Docteur continuent de vivre de nouvelles aventures à travers des romans, des productions radiophoniques, des « webisodes » ou des bandes dessinées, mais le coffret The Animation Collection démontre de façon éclatante qu’en permettant aux scénaristes de laisser libre cours à leur imagination sans penser aux contraintes de budget, tout en donnant la possibilité de redonner vie aux interprètes d’autrefois, l’animation est le médium qui se marie le mieux à l’univers de science-fiction de la série culte de la BBC.

La pochette du boîtier

The Animation Collection réunit cinq histoires complètes réalisées en animation. David Tennant est la vedette de The Infinite Quest, un récit rocambolesque tournant autour de pirates de l’espace, ainsi que de Dreamland, qui explore la mythologie entourant Roswell et Area 51, un thème qui sera revisité plus tard par Matt Smith dans le cadre de l’émission de télévision. Scream of the Shalka réserve une surprise de taille aux habitués de Doctor Who, puisqu’il introduit Richard E. Grant, un interprète du Docteur ne faisant pas partie de la mythologie officielle, ce qui est un peu étrange, comme si un intrus avait emprunté le TARDIS pour un voyage, et sa version du dernier Seigneur du Temps est un peu hautaine, et snob.

Le clou de The Animation Collection est sans conteste la reconstruction, en animation, de deux grands classiques introuvables de la série. Dans le cas de Shada, l’histoire écrite par Douglas Adams (l’auteur de The Hitchiker’s Guide to the Galaxy) qui n’a jamais été complétée ni diffusée, les séquences filmées alternent avec les scènes animées, tandis que les six épisodes de The Power of the Daleks, la toute première apparition de Patrick Troughton, ont dû être entièrement refaits, puisque les bandes ont disparu des archives. Les animations ont tout de même été construites sur la trame sonore d’origine, comprenant les voix des comédiens de l’époque.

Image tirée de Shada

Cette collection est assez bigarrée, et chaque animation possède sa propre facture visuelle. Certaines sont effectuées à partir de dessins en 2D, certaines en images de synthèse, et d’autres mélangent les deux techniques. Datant de 2009, les animations de Dreamland trahissent leur âge, avec des modèles 3D et des rendus inférieurs à ce qu’on trouve dans la moyenne des jeux vidéo d’aujourd’hui, tandis que, reconstituant fidèlement les six épisodes originaux, The Power of the Daleks est sans doute la plus réussie du lot. Au moins, les personnages sont toujours ressemblants, et j’ai même reconnu Richard E. Grant par son dessin à l’écran avant de voir son nom au générique.

Le coffret Doctor Who: The Animation Collection contient cinq histoires complètes, pour plus de sept heures d’animation, sur deux disques au format DVD, mais n’inclut aucune forme de matériel supplémentaire. Plutôt que de s’accompagner d’une copie numérique, comme c’est souvent le cas de nos jours, l’édition propose plutôt un code pour télécharger gratuitement sur la plateforme Comixology le premier numéro de quatre séries de bandes dessinées mettant en vedette des Docteurs différents (Jodie Whittaker, Matt Smith, David Tennant et Tom Baker), une belle façon de s’initier aux comics inspirés de l’émission.

Image tirée de Dreamland

Ne serait-ce que pour enfin voir le Shada de Douglas Adams, un arc narratif mythique n’ayant jamais été diffusé, le coffret The Animation Collection vaut amplement le détour, et comme on peut se le procurer pour moins d’une vingtaine de dollars, les inconditionnels de Doctor Who voudront certainement l’ajouter à leur collection.

7.5/10

Doctor Who : The Animation Collection

Réalisation : Gary Russell, Wilson Milam, Charles Norton et Christopher Barry

Scénario : Alan Barnes, Phil Ford, Paul Cornell, Douglas Adams, David Whitaker

Avec : Patrick Troughton, Tom Baker, David Tennant, Richard E. Grant, Lalla Ward, Christopher Neame, Michael Craze et Freema Agyeman

Durée : 461 minutes

Format : DVD (2 disques)

Langue : Anglais seulement


Autres contenus:

The Death and Life of John F. Donovan: pleurs dans la pluie

Partagez

À propos du journaliste

Patrick Robert

Cinéma, musique, jeux vidéo ou bandes-dessinées, Patrick partage sa passion pour la culture populaire depuis plusieurs années à travers les critiques, les entrevues, ou les textes d’actualité qu’il signe pour de nombreux médias, parmi lesquels le blogue de Ztélé, La Vitrine, Le Coin du DVD, et évidemment, Pieuvre.ca.

Un commentaire

  1. Pingback: Critique Doctor Who: The Animation Collection - Patrick Robert

Répondre