La maison connectée est-elle gage de bonheur?

1

Plus vous comptez d’appareils « intelligents » dans votre demeure, moins cette technologie vous rendra heureux, révèle une nouvelle étude.

La première étude en profondeur portant sur la satisfaction liée aux maisons connectées a révélé que les gens étaient le plus heureux en lien avec ces appareils s’ils n’en possédaient que quelques-uns.

Les travaux ont également permis de déterminer que les personnes plus âgées étaient tout autant heureuses avec les appareils que ne le sont les gens plus jeunes, et que le genre et le niveau de salaire n’avait pas d’impact sur le taux de satisfaction.

Trois chercheurs de la Business School de l’Université de New Castle, au Royaume-Uni, ont effectué un sondage auprès de 457 répondants aux États-Unis qui utilisent des technologies connectées à la maison, comme des ampoules connectées, des détecteurs de mouvements, des lecteurs de musique et des assistants vocaux comme l’Echo d’Amazon ou le Google Home.

L’étude, effectuée par Davit Marikyan, le professeur Savvas Papagiannidis et le Dr Eleftherios Alamanos, a mené aux « résultats surprenants » selon lesquels plus il y a d’appareils connectés dans une demeure, moins ses habitants envisagent de s’en servir à l’avenir.

Les répondants ont reçu une liste de 29 appareils connectés disponibles sur le marché. Pour chaque appareil employé, on pouvait constater une baisse de l’intention de continuer à l’utiliser à une date ultérieure.

Lors d’une allocution devant la conférence annuelle de la British Academy of Management, cette semaine, M. Marikyan a déclaré que « l’une des explications possibles pourrait être que les premiers appareils ajoutent une certaine « plus-value » à la vie des consommateurs. Mais ils ne veulent pas transformer tous leurs appareils en gadgets connectés, puisque cela pourrait entraîner des complications ».

Toujours au dire du chercheur, il n’existerait pas de différence significativement importante en termes de satisfaction envers la technologie lorsque l’on compare les utilisateurs jeunes et vieux, les hommes et les femmes, les plus et les moins riches, ainsi que les gens provenant de diverses origines. Les gens possédant des familles plus importantes avaient tendance à moins envisager de réutiliser des gadgets, mais l’effet était inversé pour les personnes possédant de plus grandes maisons.

Il s’agit de la première étude du genre, affirment les chercheurs. « Quelques travaux ont évoqué l’utilisation de la technologie connectée à la maison, mais personne n’a examiné, de façon empirique, si ces maisons connectées offraient bel et bien les avantages promis, et si, en retour, les utilisateurs continuaient d’utiliser cette technologie », a dit M. Marikyan.

Selon les chercheurs, près de 14 milliards d’appareils connectés ont été vendus jusqu’à maintenant, pour une valeur d’environ 50 milliards de dollars en 2018, et le marché croît rapidement.


Autres contenus:

Les jeux préférés de… Madalore Gaming

Partagez

À propos du journaliste

Pieuvre.ca

Un commentaire

  1. Pingback: L'icône de pile du téléphone, le nouvel indicateur du standing en société - Pieuvre.ca

Répondre