L’Europe perd des plumes dans la lutte contre la rougeole

1

Elle aussi confrontée à une recrudescence des cas de rougeole, entre autres en raison des peurs infondées du mouvement anti-vaccins, voilà que l’Europe est officiellement « rétrogradée » par l’Organisation mondiale de la santé (OMS), alors que le nombre de pays du Vieux Continent ayant atteint ou maintenu l’élimination de cette maladie a diminué.

Dans une annonce officielle transmise jeudi, la Commission régionale européenne de vérification de l’élimination de la rougeole et de la rubéole (CRV) mentionne que « pour la première fois depuis le lancement du processus de vérification en 2012 dans la Région, quatre États membres (Albanie, Grèce, Royaume-Uni et Tchéquie) ont perdu leur statut de pays ayant éliminé la rougeole ».

« La reprise de la transmission de la rougeole est un problème préoccupant. Si l’on ne parvient pas à établir et à maintenir une couverture vaccinale élevée dans chaque communauté, les enfants et les adultes connaîtront des souffrances inutiles, et certains seront voués à une mort tragique », a expliqué le Dr Günter Pfaff, président de la CRV, selon des informations publiées par l’ONU sur sont site internet.

Selon la Commission, toutefois, l’Autriche et la Suisse ont rejoint le palmarès des États ayant éliminé ces deux maladies, après avoir effectué la démonstration qu’il n’y avait pas eu de transmission endémique des deux virus depuis au moins 36 mois.

Dans l’ensemble de l’Europe, 35 pays étaient toujours considérés comme ayant éliminé la rougeole, ou ayant maintenu leur statut de nation « sûre » en 2018, alors que l’on en comptait plutôt 37 l’année précédente.

L’augmentation du nombre de cas qui a commencé en 2018 s’est poursuivie en 2019 avec environ 90 000 cas signalés au cours des six premiers mois de l’année, un nombre déjà supérieur à celui enregistré pour l’ensemble de l’année 2018 (84 462 cas), précise l’OMS.

Aux yeux de l’organisation internationale, la multiplication des cas de rougeole et la circulation du virus dans la région est toujours classée comme une situation d’urgence de niveau 2, ce qui permet, mentionne l’OMS, de mobiliser des ressources techniques, financières et humaines pour lutter contre la terrible maladie.

« Les très importants efforts déployés pour lutter contre cette maladie hautement contagieuse nous ont permis d’avancer à grands pas sur la voie de l’élimination régionale. Cependant, les flambées de rougeole observées actuellement nous rappellent que ce n’est pas suffisant. L’activation de l’intervention d’urgence a permis à l’OMS d’accorder une plus grande priorité à l’élimination de la rougeole et d’améliorer son action à cet égard », indique ainsi la Dre Zsuzsanna Jakab, directrice régionale de l’OMS pour l’Europe.

En ce qui concerne la rubéole, la situation s’améliore sur le Vieux Continent, alors que 39 pays sont considérés sûrs, comparativement à 37 lors du précédent bilan. Quelque 11 pays de la région européenne sont cependant toujours jugés comme étant touchés par une situation de transmission endémique.

La rougeole, une maladie hautement contagieuse, peut entraîner, si elle n’est pas traitée, l’aveuglement, la pneumonie, le déclenchement prématuré de l’accouchement, voire l’enflure du cerveau pouvant causer des lésions cérébrales ou la mort.

La rubéole, elle, est généralement bénigne, mais peut entraîner une fausse couche chez les femmes enceintes, ou encore des malformations chez le foetus.


Autres contenus:

4 choses à savoir sur l’aluminium contenu dans les vaccins

Partagez

À propos du journaliste

Pieuvre.ca

Un commentaire

  1. Pingback: 12 millions d'enfants à risque de ne jamais aller à l'école - Pieuvre.ca

Répondre