Un algorithme pour détecter les influences extérieures dans les médias

Si les accusations de « fausses nouvelles » et de parti pris journalistiques sont souvent vides de sens, il existe effectivement des forces à l’oeuvre qui cherchent à influencer la couverture médiatique de certains événements. Voilà pourquoi des chercheurs de l’École polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL), en Suisse, ont récemment mis au point un algorithme qui trace un portrait du paysage médiatique et révèle les biais et les influences secrètes de l’industrie.