HAK_MTL, plongée dans le numérique pernicieux

1

Seriez-vous prêts à partager certaines informations personnelles pour pouvoir continuer à lire cette critique? C’est déjà sans doute un peu le cas  – merci aux annonces publicitaires fournies par Google –, mais le documentaire HAK_MTL, réalisé et scénarisé par Alexandre Sheldon, représente un rappel fort utile: on vous surveille, et certainement pas pour votre bien.

Facebook, Google, Amazon, Apple, Microsoft, la CIA, la NSA, la GRC, le SCRS, le CST… autant d’entreprises et d’agences gouvernementales, autant de méthodes d’accumulation d’informations personnelles. Si les agences peuvent brandir le prétexte de préserver la sécurité nationale, prétexte plus que discutable, les compagnies, elles, ont compris depuis longtemps que les données personnelles sont le nouvel or noir, et que vos habitudes de navigation et de consommation valent cher pour les annonceurs. Et contre cette omniprésence des moyens de surveillance, que peut-on faire?

Dans un court documentaire d’environ 60 minutes, Alexandre Sheldon tente de tracer un portrait de la situation particulièrement complexe dans laquelle sont plongés les citoyens de la planète. Partout, que l’on vive sous une dictature ou dans une démocratie, les pouvoirs et les puissants observent, espionnent, emmagasinent du savoir. Le tout, bien souvent, à l’abri des regards, et en échappant aux contrepoids publics.

Cela ne veut cependant pas dire que l’internaute moyen n’est pas conscientisé, ou qu’il souhaite qu’on l’observe en permanence. Cela veut surtout dire que l’écosystème numérique est tel, de nos jours, que véritablement protéger ses informations en ligne tient de l’exploit.

Entre explications, entrevues avec des pirates – des hackers voués à la défense de l’anonymat et à la lutte contre les géants du web – et brefs aperçus des efforts citoyens destinés à offrir des alternatives au web des puissants, HAK_MTL n’est pas suffisamment long ou détaillé pour prétendre offrir un cours magistral, et ne vise pas non plus à servir de guide de trucs et astuces pour protéger son identité en ligne. Quelque part au milieu de toutes ces informations que l’on nous fournit peut-être de façon un peu trop chaotique, le cinéphile et technophile trouvera sans doute son compte. Impossible, en effet, de ne pas ressortir du visionnement en étant investi d’une volonté d’adopter des outils plus efficaces pour améliorer ses pratiques en ligne. Cela sera-t-il suffisant pour commencer la véritable révolution contre les géants qui siphonnent nos données pour les revendre? Mystère!

HAK_MTL prend l’affiche vendredi au Cinéma du Parc.


Autres contenus:

SOFIA, de Meryem Benm’Barek: délit de grossesse

Partagez

À propos du journaliste

Hugo Prévost

Cofondateur et rédacteur en chef de Pieuvre.ca, Hugo Prévost se passionne pour le journalisme depuis l'enfance. S'il s'intéresse surtout à la politique, à la science, à la technologie et à la culture, Hugo n'hésite pas non plus à plonger tête première dans les enjeux de société, l'économie ou encore les loisirs et le tourisme. Hugo est également membre de l'équipe éditoriale de Pieuvre.ca.

Un commentaire

  1. Pingback: Drunk Parents, le film qui donne la gueule de bois - pieuvre.ca

Répondre