La saison des allergies, bientôt à la puissance 10

0

Ceux qui souffrent d’allergies au pollen n’ont qu’à bien se tenir: non seulement la saison semble-t-elle durer plus longtemps qu’il y a 20 ans, mais en plus, le pollen semble rôder dans l’air avec plus d’intensité qu’avant. Et rien n’indique que la tendance soit sur le point de s’inverser.

L’étude parue dans l’édition de mars de la revue britannique The Lancet Planetary Health a ses limites, ne portant que sur 17 lieux sur trois continents, avec des données étalées sur 26 ans. Mais ses résultats préliminaires confirment ce que les experts avaient prédit: le réchauffement climatique ne sera pas l’ami des allergiques.

Dans 12 des 17 endroits, on note une augmentation significative de la quantité annuelle de pollen, et dans 11 cas, une augmentation de la « saison » allant de 1 à 9 jours. Pour le continent nord-américain, les auteurs rappellent des compilations de l’Agence américaine de protection de l’environnement qui, pour la partie centrale, observent une augmentation de la durée de la saison allant de 6 jours dans le sud (Oklahoma) jusqu’à 25 jours dans le nord (Manitoba).


Autres contenus:

Amateurs d’écrans, gare à vos yeux!

Partagez

À propos du journaliste

Agence Science-Presse

Répondre