Notre-Dame de Paris sera reconstruite, assure l’UNESCO

1

Du sinistre au renouveau: l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture, l’UNESCO, a annoncé lundi qu’elle se tiendrait aux côtés de Paris et de la France pour assurer la reconstruction de la cathédrale Notre-Dame, dévastée par un violent incendie qui a détruit une bonne partie de cet édifice quasi-millénaire.

L’image était frappante: l’un des joyaux du patrimoine mondial, l’un des symboles de la France et de l’Europe enveloppé par les flammes. Des pompiers qui affirmaient, une heure avant d’enfin maîtriser le sinistre, qu’il était impossible d’affirmer que le bâtiment serait sauvé. Une flèche détruite par le feu qui s’effondre sur les décombres rougeoyants en contrebas.

« Horrifié par les images de l’incendie qui dévaste la cathédrale Notre-Dame – un joyau unique du patrimoine mondial qui règne sur Paris depuis le 14ème siècle », a ainsi déclaré lundi le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, sur son compte Twitter. « Mes pensées vont au peuple et au gouvernement français », a-t-il ajouté, selon des propos rapportés par l’ONU.

« L’UNESCO suit de près la situation et se tient aux côtés de la France pour sauvegarder et réhabiliter ce patrimoine inestimable », a de son côté souligné Audrey Azoulay, directrice générale de l’agence internationale.

En début de nuit, heure de Paris, les pompiers maîtrisent enfin les flammes. Les voûtes en bois, dont bon nombre de poutres étaient vieilles de plusieurs siècles, sont parties en fumée. Il reste pourtant la structure de pierre, ainsi que les deux tours principales, dont celle contenant les célèbres cloches.

« Cette cathédrale Notre-Dame, nous la rebâtirons. Tous ensemble. C’est une part de notre destin français. Je m’y engage: dès (mardi) une souscription nationale sera lancée, et bien au-delà de nos frontières », a annoncé le président français Emmanuel Macron sur son compte Twitter.

Rebâtir le symbole

Déjà, la famille Pinault, sixième fortune de France, a fait savoir qu’elle verserait un peu plus de 150 millions de dollars pour financer la reconstruction de la cathédrale. C’est François-Henri Pinault, entre autres président des marques de luxe Gucci et Saint-Laurent, mais aussi de la maison d’enchères Christie’s, qui en a fait l’annonce.

Plus tôt dans la soirée, heure locale, les autorités ont assuré que les trésors culturels et historiques contenus dans la cathédrale avaient été mis en lieu sûr. On ignore toutefois si des reliques, des oeuvres d’art ou encore d’autres artefacts historiques ont été la proie des flammes.

On ignore également l’état des très nombreux vitraux qui parsemaient la structure, ou encore celui des différentes gargouilles.

Les autorités n’ont pas non plus donné de détails sur la stabilité de la structure. Des photos publiées par Reuters montrent qu’une partie de la voûte en pierre s’est effondrée dans la nef, la salle principale de la cathédrale, mais les pompiers procédaient durant la nuit à une inspection plus poussée avant de présenter un état des lieux détaillé.

On ignore aussi, bien sûr, la cause de l’incendie, bien que rien ne porte à croire qu’il s’agit d’un acte criminel. Des travaux de rénovations étaient en cours au moment où le feu a pris naissance, à l’arrière de la cathédrale, près des nombreux échafaudages installés sur la structure.

En attendant le début des travaux de reconstruction, le directeur général de l’Office des Nations unies à Genève, Michael Moller, a évoqué une « fragilisation plus poussée de la pérennité des biens culturels de l’humanité ».


Autres contenus:

Compromis à droite pour maintenir la social-démocratie en Suède

Partagez

À propos du journaliste

Hugo Prévost

Cofondateur et rédacteur en chef de Pieuvre.ca, Hugo Prévost se passionne pour le journalisme depuis l'enfance. S'il s'intéresse surtout à la politique, à la science, à la technologie et à la culture, Hugo n'hésite pas non plus à plonger tête première dans les enjeux de société, l'économie ou encore les loisirs et le tourisme. Hugo est également membre de l'équipe éditoriale de Pieuvre.ca.

Un commentaire

  1. Pingback: Notre-Dame: le toit des forêts disparues - pieuvre.ca

Répondre