Gadheim, centre de l’Union européenne post-Brexit

1

Situé en Allemagne depuis l’extension de 15 à 25 pays membres en 2004, le centre géographique de l’Union européenne (UE) va se déplacer dans un petit village dès que le Royaume-Uni va quitter le bloc, rapporte Reuters le 9 avril.

En voiture, une distance de 55 km sépare la municipalité de Westerngrund, au centre de l’Allemagne, de celle de Gadheim. Une affiche avec l’inscription «futur centre de l’UE» accueille les visiteurs. Sur une terre agricole indéfinie, un mât est érigé en attente de la fameuse sortie des Britanniques repoussée à quelques reprises afin d’y accrocher le drapeau bleu à l’anneau étoilé.

Au moment où le drapeau sera hissé, Westerngrund va perdre son titre acquis en 2013 avec l’adhésion de la Croatie. L’endroit exact est marqué par une plaque, une carte géographique et la bannière, en plus des multiples affiches afin d’en faire un attrait touristique.

Gadheim est trop petit pour avoir son propre maire, de sorte que le village se trouve sous la juridiction du maire Jurgen Goetz de l’agglomération Veitshoechheim, non loin de là. Le maire et les résidents s’emballent à l’idée de voir arriver des touristes.

L’un d’entre eux fait d’ailleurs pression sur le maire Goetz afin qu’il accorde le titre de citoyenne honoraire à la première ministre du Royaume-Uni, Theresa May.

La sortie est prévue pour le 31 octobre.


Autres contenus:

Chicago a reçu plus de touristes que jamais en 2018

Partagez

À propos du journaliste

René-Maxime Parent

Rédacteur en chef de la section Société, René-Maxime Parent s’est joint à Pieuvre.ca en 2014. Sa couverture de l’actualité internationale se partage entre l’Amérique latine et la Scandinavie. Son intérêt pour les arts visuels, le cinéma et l’architecture le conduit à parcourir la métropole québécoise régulièrement.

Un commentaire

  1. Pingback: La Chine, le royaume des autobus électriques - pieuvre.ca

Répondre