Apprendre un langage n’occuperait que 1,5 mégaoctet de données dans notre cerveau

Un duo de chercheurs, l’un de l’Université de Rochester, l’autre de l’Université de Californie, a découvert que combiner toutes les données nécessaires pour stocker et utiliser la langue anglaise dans le cerveau nécessitait environ 1,5 mégaoctet de stockage, soit l’équivalent d’une disquette.