Opportunity n’est plus

1

La NASA a confirmé la nouvelle mercredi: après plusieurs mois sans réponse du robot d’exploration Opportunity, recouvert en juin par la poussière et le sable soulevés par une titanesque tempête martienne, l’engin est maintenant considéré comme perdu.

« C’est grâce à des missions audacieuses et historiques comme celle d’Opportunity que nous marcherons un jour sur Mars », a déclaré l’administrateur de la NASA’, Jim Bridenstine. « Et lorsque ce jour arrivera, une partie de cette première trace de pas appartiendra aux hommes et aux femmes de l’équipe d’Opportunity, et à un petit robot qui a défié tous les pronostics et accompli quantité de choses au nom de l’exploration », a-t-il ajouté.

Conçu pour survivre pendant seulement 90 jours martiens et voyager sur un kilomètre, Opportunity a très largement dépassé toutes les attentes en matière d’endurance, d’importance scientifique et de longévité. En plus de dépasser de plus de 60 fois sa durée de vie prévue, avec 15 ans au compteur, le robot avait circulé sur plus de 45 kilomètres au moment où il a pris position à son dernier emplacement, Perseverance Valley.

« Pendant plus d’une décennie, Opportunity a été une icône dans le domaine de l’exploration planétaire, en nous éduquant sur l’époque lointaine où Mars était une planète humide et potentiellement habituable », a de son côté indiqué Thomas Zurbuchen, administrateur adjoint du directorat des missions scientifiques de la NASA. « La peine que nous éprouvons est compensée par le fait que l’héritage d’Opportunity continue de vivre, que ce soit à la surface de Mars avec l’engin Curiosity et l’atterrisseur InSight, ou dans les salles ultrapropres du Jet Propulsion Laboratory, où le robot Mars 2020 commence à prendre forme. »

Aventure haute en couleurs

Opportunity s’est posé le 24 janvier 2004 dans la région de Meridiani Planum, sept mois après son lancement du Cap Canaveral, en Floride. Son robot jumeau, Spirit, a atterri de l’autre côté de la planète, dans le cratère Gusev large de 166 kilomètres, avant que sa mission ne prenne fin en mai 2011.

L’objectif principal de la mission d’Opportunity consistait à chercher des preuves historiques des conditions climatiques et de la présence d’eau à des endroits où les conditions auraient pu être favorables à la vie. Puisque la présence d’eau liquide est nécessaire à l’apparition de la vie, les découvertes du robot sous-entendent que les conditions dans la région de Meridiani Planum auraient pu permettre d’y vivre pendant une courte période de l’histoire de la Planète rouge.

L’odyssée d’Opportunity n’a d’ailleurs pas été sans risques: en 2005, le robot a perdu le contrôle de l’une de ses roues avant, un radiateur coincé a menacé de largement limiter l’énergie disponible et une dune martienne a failli signer la mort de l’engin. Deux années plus tard, une importante tempête a menacé le petit explorateur automatisé avant de l’épargner. En 2015, Opportunity a perdu l’usage de sa mémoire Flash et en 2017, enfin, il a perdu le contrôle de sa deuxième roue avant.

Chaque fois, l’ingéniosité humaine a triomphé. À l’été 2018, toutefois, la tempête massive a recouvert les panneaux solaires de l’engin, vidant ses piles et l’empêchant de répondre aux commandes de la Terre.


Autres contenus:

Les vaisseaux spatiaux MarCO ne répondent plus

Partagez

À propos du journaliste

Pieuvre.ca

Un commentaire

  1. Pingback: Tirer sur un astéroïde au nom de la science

Répondre