Un revenu universel garanti qui rend heureux… mais qui ne pousse pas à travailler

L’agence Kela, qui gère la sécurité sociale en Finlande, a récemment publié les résultats d’un projet pilote de revenu universel garanti mené pendant deux ans afin d’en apprendre davantage sur les méthodes disponibles pour réduire le chômage. Les fonctionnaires rapportent que le fait de fournir un revenu garanti sans conditions plutôt que des prestations de chômage ou de l’aide sociale les rendaient plus heureux et moins stressés, mais que cela n’augmentait ou ne réduisait pas les chances de trouver un emploi.