Hubert Reeves nous explique la forêt: allons au bois!

1

Misant sur les talents de vulgarisateur du célèbre astrophysicien montréalais, la collection Hubert Reeves nous explique utilise la bande dessinée pour rendre des sujets complexes plus faciles d’approche, et après avoir démystifié la biodiversité, le second tome explore maintenant la forêt.

Astrophysicien de renommée internationale, ancien conseiller de la NASA et directeur de recherche au Centre national de la recherche scientifique de Paris, l’engagement d’Hubert Reeves envers la cause environnementale n’est un secret pour personne car, depuis maintenant bon nombre d’années, le Montréalais utilise sa notoriété et ses talents de vulgarisateur pour sensibiliser la population aux problèmes écologiques auxquels nous somme confrontés, sans trop donner l’impression de faire la leçon, et c’est sans doute ce qui explique son succès. Dans le but de rejoindre un jeune public, il s’associe à la scénariste Nelly Boutinot et au dessinateur Daniel Casanave pour la bande dessinée Hubert Reeves nous explique la forêt, un plaidoyer en faveur de ce lieu nous reliant directement à notre passé, et qui constitue un puissant allié dans la lutte contre les changements climatiques.

La couverture de l’album

Prenant la forme d’une excursion dans l’un des plus anciens massifs d’Europe, celui de l’Ardenne, Hubert Reeves nous explique la forêt ne contient pas vraiment d’intrigue, mais cette ballade dans les bois en compagnie d’un groupe d’enfants constitue un véritable cours accéléré sur « le premier habitat de l’humanité ». Des quatre strates composant la forêt en passant par la faune et la flore qu’elle abrite, la chaîne alimentaire ou le réseau de communication souterrain reliant les arbres entre eux, l’album condense beaucoup d’informations en une soixantaine de pages, mais demeure très accessible. Agrémentant l’exposé d’une touche de fantaisie, le scénario raconte aussi quelques légendes ardennaises, dont celle de Saint Hubert, un chasseur qui, suite à l’apparition d’un cerf magique, consacrera le reste de sa vie à protéger les animaux, et à qui l’astrophysicien doit son prénom.

Une page de l’album

Tout en étant simples et naïves, les illustrations de Hubert Reeves nous explique la forêt sont mignonnes, et leur poésie ne charmera pas uniquement les plus jeunes. Daniel Casanave est natif de la région, et puisqu’il s’est souvent promené dans cette forêt majestueuse où il possède également un chalet, l’artiste parvient mieux que quiconque à reproduire cette Ardenne grouillante de vie sur papier. Alors qu’il esquisse assez sommairement les humains, se contentant de quelques lignes économes pour les visages, il accorde plus d’attention aux animaux et aux multiples paysages forestiers, qu’il dessine avec une abondance de détails. L’album est évidemment imprimé sur du papier recyclé, et se conclut par un glossaire expliquant davantage les concepts les plus compliqués de l’ouvrage.

Ce second tome de la série Hubert Reeves nous explique permet de voir au-delà du proverbial arbre cachant la forêt, et bien qu’elle vise avant tout les plus jeunes, cette bande dessinée, éducative sans trop en avoir l’air, risque aussi d’apprendre de nouvelles choses aux adultes…

Hubert Reeves nous explique la forêt, de Casanave, Reeves et Boutinot. Publié aux Éditions Le Lombard, 64 pages.


Autres contenus:

Atom Agency: les plaisirs démodés

Partagez

À propos du journaliste

Patrick Robert

Cinéma, musique, jeux vidéo ou bandes-dessinées, Patrick partage sa passion pour la culture populaire depuis plusieurs années à travers les critiques, les entrevues, ou les textes d’actualité qu’il signe pour de nombreux médias, parmi lesquels le blogue de Ztélé, La Vitrine, Le Coin du DVD, et évidemment, Pieuvre.ca.

Un commentaire

  1. Pingback: Critique Hubert Reeves nous explique la forêt - Patrick Robert

Répondre