En janvier, beaucoup de records de chaleur, peu de records de froid

0

Les Québécois vont avoir du mal à y croire — ainsi que quelques millions d’Américains frigorifiés — mais en janvier, à travers le monde, 2019 a battu 35 records de chaleur… et presque aucun record de froid.

Ces records de chaleur sont tous dans l’hémisphère Sud, ce qui est normal puisque c’est l’été là-bas. Mais il est inhabituel que dans un mois de janvier, aucune des stations météo éparpillées dans l’hémisphère nord n’ait enregistré un seul record, entre les 1er et 30 janvier. Les deux seules exceptions sont apparues dans les toutes dernières heures du mois de janvier, à Rockford (moins 35) et Moline (moins 36,1), deux villes de l’Illinois.

Sur les 35 records de chaleur, plus des trois quarts sont en Australie : par exemple dans la capitale provinciale Adelaïde (47,7 degrés) ou à Port Augusta, qui s’est emparé du record national (49,5 degrés). Se sont également démarquées, entre autres, les villes de Pointe des Trois Bassins, sur l’île de la Réunion, avec 37 degrés (un nouveau record pour ce territoire français dans l’océan Indien), et de Santiago, capitale du Chili, avec 39,3 degrés.

En comparaison, en 2018, 430 stations météorologiques à travers le monde avaient enregistré des records de chaleur, contre seulement 40 qui avaient enregistré des records de froid.


Autres contenus:

En Chine, le bonheur est lié à la qualité de l’air

Partagez

À propos du journaliste

Agence Science-Presse

Répondre