The Council – Complete Edition: le meilleur du jeu narratif

2

Si vous n’avez pas encore eu la chance de plonger dans l’excellent jeu narratif The Council, une édition complète contenant les cinq épisodes est disponible dès aujourd’hui en version physique.

Pour faire un bon jeu narratif, il faut tout d’abord un scénario un peu plus élaboré que dans la moyenne des jeux de tirs, et à ce niveau, The Council ne déçoit vraiment pas. S’inspirant librement de l’Histoire, l’intrigue prend place en 1793. On y incarne Louis de Richet, un jeune aristocrate dont la mère est disparue sur l’île du mystérieux Lord Mortimer. Se rendant sur place afin d’enquêter sur sa disparition, Louis fera la rencontre des convives de Mortimer, parmi lesquels Napoléon Bonaparte et George Washington, et sans trop vendre la mèche, ce qui s’annonce comme un complot politique prendra une tournure très surprenante au beau milieu du récit, alors que notre héros se verra plongé au cœur d’un mystère surnaturel.

La pochette du boîtier

Alors que les jeux narratifs accordent souvent plus d’importance à l’histoire qu’au jeu en tant que tel, The Council se démarque, en incorporant des éléments de RPG à ses mécaniques, et en demandant au joueur de choisir une classe parmi les trois disponibles (diplomate, occultiste ou détective). Chacune donne accès à des compétences distinctes (psychologie, politique, étiquette, manipulation, etc.), et les objets interactifs, comme les dialogues, affichent des choix différents en fonction de nos habiletés. L’expérience est faite de telle sorte que, peu importe la classe choisie, des options demeureront toujours inaccessibles. Notre personnage monte aussi de niveau, et nos talents s’améliorent au fur de l’expérience accumulée.

Comme dans tous les titres du genre, l’histoire de The Council se modifie selon les décisions du joueur, mais les conséquences ne sont vraiment pas superficielles et, dépendamment des choix, certains joueurs se retrouveront avec un Louis de Richet manchot, d’autres verront des personnages importants mourir. Afin de dynamiser ce qui aurait pu n’être que du verbiage, le titre transforme les échanges verbaux en « confrontations ». Pour « gagner » une conversation, il suffit de donner les bonnes réponses pour mettre son interlocuteur en confiance. On dispose de trois « gaffes » par chapitre, et à mesure que l’on discute avec les convives, on découvre leurs points faibles ainsi que leurs immunités, ce qui permet de mieux les interroger.

Image tirée du jeu

Présenté dans une vue à la troisième personne, The Council fait oublier le mouvement ampoulé des personnages dont souffrent tous les titres de Telltale Games. Plutôt que de proposer des plans de vue fixes, on contrôle entièrement la caméra, et notre avatar se déplace dans des environnements complets rendus en 3D. L’expérience n’est pas parfaite, et possède quelques petits défauts. Il arrive que le son lâche en pleine conversation (ou le jeu carrément), que les cinématiques soient parfois un peu saccadées, et on doit faire beaucoup de va-et-vient entre les différents étages du manoir de Lord Mortimer pour résoudre les casse-têtes, mais rien de majeur qui pourrait gâcher l’expérience.

Disponible pour la première fois en copie physique, The Council – Complete Edition inclut la série complète, soit cinq épisodes, qui prennent chacun près de trois heures à compléter, ce qui constitue déjà une bonne valeur pour une trentaine de dollars, mais à la fin de chaque chapitre, un récapitulatif indique nos succès et nos échecs, ainsi que les embranchements différents qu’on aurait pu prendre dans l’histoire, ce qui fournit une excellente motivation pour rejouer le titre au moins une seconde fois afin de voir comment les résultats diffèrent lorsqu’on prend d’autres décisions.

Personne ne se réjouit de la faillite de Telltale Games, mais au moins, en offrant la meilleure expérience du genre, The Council – Complete Edition prouve que le jeu narratif n’est pas mort, loin de là.

8,5/10

The Council – Complete Edition

Développeur : Big Bad Wolf

Éditeur : Focus Home Interactive

Plateformes : Windows, PS4 et Xbox One (testé sur Xbox One)


Autres contenus:

Entre aventure et stratégie, avec Mutant Year Zero: Road to Eden

Partagez

À propos du journaliste

Patrick Robert

Cinéma, musique, jeux vidéo ou bandes-dessinées, Patrick partage sa passion pour la culture populaire depuis plusieurs années à travers les critiques, les entrevues, ou les textes d’actualité qu’il signe pour de nombreux médias, parmi lesquels le blogue de Ztélé, La Vitrine, Le Coin du DVD, et évidemment, Pieuvre.ca.

2 commentaires

  1. Pingback: Test The Council – Complete Edition - Patrick Robert

  2. Pingback: The Division: Escape From New York à la sauce Ubisoft

Répondre