Un autre fast food renonce à l’Islande

0

À quelques pas du mur de Berlin ou au pied du château d’Édimbourg, rien de plus réconfortant que de siroter un latté à la citrouille Starbucks. En Islande, il faudra se rabattre sur les pâtisseries scandinaves, le Dunkin’ Donuts a fermé ses portes, rapporte Reykjavik Grapevine le 7 janvier.

Deux mois après la fermeture de la plus grande succursale dans le centre-ville de Reykjavik, le dernier Dunkin’ Donuts du pays situé en banlieue a fermé ses portes. «Les coûts de production étaient trop élevés et nous devions soit augmenter les prix considérablement, ou fermer», a affirmé le directeur de Basko, la compagnie propriétaire de la franchise en Islande, Sigurður Karlsson.

Le sort réservé à la beignerie ressemble à celui réservé à la chaîne de restauration rapide McDonald’s qui a planté ses arches jaunes sur l’île polaire en 1993. Malgré la popularité pour la première succursale, l’intérêt pour les hamburgers du clown Ronald a diminué avec les années et la crise financière a conduit à mettre la clé dans la porte du dernier restaurant en 2009.

Le Bus Hostel Reykjavik conserve sous une cloche de verre l’ultime hamburger de la fameuse chaîne vendu en Islande, il y a 10 ans.


Autres contenus:

Profession: aimer le vin

Partagez

À propos du journaliste

René-Maxime Parent

Rédacteur en chef de la section Société, René-Maxime Parent s’est joint à Pieuvre.ca en 2014. Sa couverture de l’actualité internationale se partage entre l’Amérique latine et la Scandinavie. Son intérêt pour les arts visuels, le cinéma et l’architecture le conduit à parcourir la métropole québécoise régulièrement.

Répondre