Chercher le Dude comme cadeau de Noël

0

Ceux qui ont cherché Charlie dans de grands livres pendant leur enfance ont également visionné The Big Lebowski (1998) réalisé par les frères Coen, arrivé à l’âge adulte. Le livre jeu Where’s the Dude? de Sharm Murugiah et Adam Woodward paru aux éditions Laurence King Publishing combine les deux références de cette tranche de la population qui n’appartient ni à la génération X, ni aux Y. 

À l’instar de Burn After Reading (2008) et Inside Llewyn Davis (2013), la fiction The Big Lebowski s’inscrit dans un contexte historique par la mention de l’invasion de l’Iraq dans l’introduction et l’apparition de Saddam Hussein dans la scène onirique. L’adoption du Iraq Liberation Act par le Congrès américain en 1998 facilite le changement de régime à Bagdad sans s’affranchir des règles de l’ONU, au même moment où l’adoption de l’ALENA par les représentants nord-américains en 1994 sert de point d’appui pour infléchir les politiques commerciales au niveau mondial. Ainsi, cette réintroduction du film noir dans cette fin de siècle où le politique cède une partie de son pouvoir au libéralisme transforme le personnage de Jeff Lebowski joué par l’acteur Jeff Bridges en mythe.

À l’époque, les cinéphiles faisaient la file à La Boîte Noire pour louer des dvds classés par zones géographiques, le complexe cinématographique Ex-Centris ouvrait ses trois salles de projection à la fine pointe de la technologie et la vente de coffrets était l’occasion de revoir les classiques du septième art. Where’s the Dude? fait également référence à cet engouement pour le grand écran en présentant des tableaux inspirés de films comme Titanic (1997), Ferris Bueller’s Day Off (1986) ou Apocalypse Now (1979). En plus de chercher le protagoniste en sandales, le joueur a la possibilité de chercher une ribambelle de personnages en lien avec l’œuvre. Le Bruce Lee de Game of Death et le Tim Roth de Reservoir Dogs se cachent dans le tableau Kill Bill : Volume I (2003).

The Dude se soustrait au cinéma puisqu’en tant que héros de film noir, il ne mène pas une enquête par laquelle les suspects viennent à lui dans l’obscure Los Angeles. Il s’agit d’un antihéros qui s’est trouvé une niche dans cette conjoncture politique dont le but de l’existence se limite à jouer aux quilles. Ainsi, Jeff Lebowski qui ne veut pas être dérangé est le personnage idéal pour remplacer le Charlie de notre enfance.

À noter que cet avatar du livre jeu a aussi un lieu de culte à son effigie. Le Lebowski Bar de Reykjavik en Islande rend hommage au buveur de White Russian.


Autres contenus:

Partagez

À propos du journaliste

René-Maxime Parent

Rédacteur en chef de la section Société, René-Maxime Parent s’est joint à Pieuvre.ca en 2014. Sa couverture de l’actualité internationale se partage entre l’Amérique latine et la Scandinavie. Son intérêt pour les arts visuels, le cinéma et l’architecture le conduit à parcourir la métropole québécoise régulièrement.

Répondre