The House that Jack Built: cet endroit où je fuis

On serait porté à croire que The House that Jack Built, le plus récent film de Lars Von Trier, fut victime du mauvais sort, avec une distribution limitée au numérique après un bref passage dans les festivals et seulement deux soirs de projection dans certains cinémas. À la vue du film, toutefois, on comprendra que l’on n’a pas voulu faire subir ce supplice à un grand nombre de gens. Le plus récent long-métrage de l’un des enfants terribles du septième art représente en effet sans mal la plus grande démonstration de son abdication.