Chantiers montréalais: les mesures de compensation bien accueillies

0

La Chambre de commerce du Montréal métropolitain a fait connaître mercredi soir son approbation envers les mesures d’atténuation des grands chantiers proposés par l’administration Plante et la Ville de Montréal. En vertu de ces nouvelles propositions, les commerçants touchés par des travaux d’envergure pourraient recevoir jusqu’à 30 000 $.

Jugeant ces compensations financières comme étant « fort attendues du milieu des affaires », la Chambre de commerce souhaite par ailleurs que Montréal les applique de façon rétroactive.

« Les travaux d’infrastructures réalisés par la Ville sont nécessaires, mais il importe de maintenir le dynamisme des artères commerciales et la vitalité économique des commerces. Le milieu des affaires réclamait depuis plusieurs années le programme de compensation aux commerçants afin de permettre aux détaillants d’assurer la prévisibilité de leur situation financière et de maintenir les emplois pendant les travaux », mentionne ainsi Michel Leblanc, président et chef de la direction.

Le programme, intitulé Aide financière aux commerces affectés par des travaux majeurs, comprend une enveloppe totale de 25 millions de dollars devant être remis d’ici 2021, et représente la première structure canadienne permettant de compenser les pertes financières des détaillants. Seules les entreprises offrant des biens seront admissibles, et non pas celles qui vendent des services, a précisé la Ville sur son site web.

Montréal entend d’ailleurs appliquer ce programme de façon rétroactive jusqu’au 1er janvier 2016, et en appliquer les dispositions aux secteurs « où des travaux de construction de conduites d’égout ou d’aqueduc sont exécutés par la Ville (…), et dont la durée serait d’au moins six mois ».

« Notre formation politique milite depuis des années pour que Montréal soutienne mieux les commerçants lors des projets d’infrastructure majeurs. Maintenant aux commandes, nous passons de la parole aux actes », a de son côté indiqué Robert Beaudry, responsable du développement économique et commercial et des relations gouvernementales au comité exécutif.

Depuis son arrivée au pouvoir, Projet Montréal a dû reporter plusieurs travaux d’importance en raison d’appels d’offres jugés trop élevés selon les critères municipaux. Le grand chantier de la rénovation de la rue Sainte-Catherine au centre-ville, par exemple, dans le cadre duquel les conduites d’égout et d’aqueduc doivent être changées, en plus d’élargir les trottoirs, a été reporté au début de l’année prochaine, alors qu’il devait débuter l’été dernier.


Autres contenus:

La CAQ veut « décongestionner » Montréal avec des tramways et des autoroutes

Partagez

À propos du journaliste

Hugo Prévost

Cofondateur et rédacteur en chef de Pieuvre.ca, Hugo Prévost se passionne pour le journalisme depuis l'enfance. S'il s'intéresse surtout à la politique, à la science, à la technologie et à la culture, Hugo n'hésite pas non plus à plonger tête première dans les enjeux de société, l'économie ou encore les loisirs et le tourisme. Hugo est également membre de l'équipe éditoriale de Pieuvre.ca.

Répondre