Dans l’antre de la folie, avec Amnesia Collection

2

Juste à temps pour l’Halloween, la collection Amnesia du développeur suédois Frictional Games vous invite à tamiser les lumières et à monter le son pour non pas une, mais bien trois expériences d’horreur mémorables.

Amnesia Collection regroupe trois jeux d’horreur et de survie, soit The Dark Descent, l’expansion Justine, et A Machine for Pigs. Bien qu’ils mettent en vedette des protagonistes différents et possèdent chacun leurs propres histoires, les trois titres proposent sensiblement la même expérience, et débutent tous de la même façon, alors que le joueur s’éveille dans un lieu désert sans aucun souvenir de ce qu’il fait là. Il faut donc collectionner les notes et messages dispersés un peu partout pour comprendre la situation, explorer de fond en comble chaque recoin et résoudre les nombreuses énigmes afin de progresser, et se faire le plus discret possible dans l’espoir de ne pas attirer l’attention des forces maléfiques hantant l’endroit.

Comme la majorité des jeux du genre, Amnesia Collection est présenté dans une vue subjective à la première personne, ce qui permet une plus grande immersion dans son sinistre univers, mais cette compilation se distingue en incorporant la notion de salubrité mentale à son expérience. S’il demeure trop longtemps dans l’obscurité (ou s’il est témoin de phénomènes surnaturels troublants), le personnage qu’on incarne sombre peu à peu dans la démence, ce qui se traduit par des hallucinations visuelles rendant l’orientation difficile. Il suffit d’allumer une bougie ou sa lampe à l’huile afin d’apaiser le héros, mais les allumettes, tout comme l’huile, ne se trouvent qu’en quantités très limitées dans le jeu.

Image tirée du jeu

Si la lumière ramène le calme dans l’esprit de notre personnage, elle attire en contrepartie les monstres hantant les châteaux et manoirs où se déroule l’action du jeu. On doit donc préserver un délicat équilibre entre obscurité et luminosité, d’autant plus que le joueur est absolument sans défense dans Amnesia Collection. On est limité à l’approche furtive pour éviter de se faire remarquer, et il faut prendre ses jambes à son cou ou se cacher quand on tombe nez à nez avec une menace quelconque. Comme si les choses n’étaient pas assez ardues, l’expansion Justine complique encore peu plus la situation, en ajoutant la mort permanente à ses mécaniques, nous forçant à recommencer depuis le début chaque fois que l’on meurt.

Image tirée du jeu

Puisqu’il s’agit de jeux parus originalement entre 2010 et 2013, les graphiques sont un peu vieillots en comparaison à ce qui se fait aujourd’hui, mais les visuels s’améliorent quand même légèrement de titre en titre, pour être à leurs meilleurs dans A Machine for Pigs. Malgré tout, ces châteaux lugubres du 19ème siècle faiblement éclairés, ces souterrains que l’on devine puants d’humidité, et surtout, un travail audio remarquable incluant nos propres battements de cœur, des lamentations dans le lointain ou les bruits de tempête à l’extérieur, créent une ambiance digne d’un film d’horreur, qui fera sursauter le joueur à plus d’une reprise.

Si vous appréciez les expériences d’horreur dans la lignée de Layers of Fear ou Outlast, Amnesia Collection vous donnera beaucoup de frissons pour votre argent, avec ses trois jeux cultes réunis pour la première fois dans une même compilation.

7.5/10

Amnesia Collection

Développeur / Éditeur : Frictional Games

Plateformes : PS4 et Xbox One (testé sur Xbox One)

Jeu disponible en anglais seulement


Autres contenus:

Hypergun revisité: aimer se faire mal

Partagez

À propos du journaliste

Patrick Robert

Cinéma, musique, jeux vidéo ou bandes-dessinées, Patrick partage sa passion pour la culture populaire depuis plusieurs années à travers les critiques, les entrevues, ou les textes d’actualité qu’il signe pour de nombreux médias, parmi lesquels le blogue de Ztélé, La Vitrine, Le Coin du DVD, et évidemment, Pieuvre.ca.

2 commentaires

  1. Pingback: Test Amnesia Collection - Patrick Robert

  2. Pingback: Sniper Elite 4: directement entre les deux yeux

Répondre