Après avoir détrempé la Floride, la tempête Michael traverse la Géorgie

2

Reuters

La tempête Michael a pris jeudi la direction de la Géorgie et des Caroline après avoir dévasté le nord-ouest de la Floride, entraînant la mort de six personnes, selon un bilan provisoire dressé par les autorités.

D’abord classé en ouragan de catégorie 4 – le plus violent à frapper la Floride depuis 80 ans – quand il a touché terre mercredi dans la région de Panhandle, Michael a été rétrogradé en tempête tropicale à mesure de sa progression dans les terres. Ses vents soufflaient jeudi à une vitesse maximale de 95 km/h, après avoir atteint jusqu’à 250 km/h.

Plus de 850 000 commerces et habitations étaient privés d’électricité jeudi dans les Etats de Caroline, de Floride, de Géorgie et d’Alabama. Des milliers d’habitants ont passé la nuit dans des abris.

Michael, qui a surpris par la rapidité avec laquelle il s’est intensifié près du golfe du Mexique, a commencé à traverser les terres mercredi en début d’après-midi à Mexico Beach, située à une trentaine de kilomètres de la ville de Panama City sur la côte de Panhandle.

Son intensité a diminué à mesure qu’il a pénétré dans les terres et s’est dirigé vers le nord-est de l’État de Géorgie après la tombée de la nuit.

L’ouragan a été rétrogradé mercredi soir au niveau 1 sur l’échelle de Saffir-Simpson qui en compte cinq, a annoncé le Centre américain des ouragans (NHC), après avoir atteint la catégorie 4, celle de phénomène cyclonique extrême.

Inondations

Environ huit heures après son arrivée sur les terres, Michael était accompagné de vents soufflant à 85 km/h.

Six personnes, au moins, ont péri. Parmi les victimes, un homme a été tué par l’effondrement d’un arbre sur sa maison de Greensboro, en Floride, et une fillette a été tuée par la chute de débris sur sa maison en Géorgie.

La dépression devrait continuer de traverser jeudi les Etats de Caroline, a annoncé le NHC, où de fortes précipitations sont attendues, comme en Floride.

Les gouverneurs de Caroline du Nord et de Caroline du Sud ont demandé aux habitants de se préparer, alors que la région se remet à peine des ravages causés par l’ouragan Florence en septembre.

Dans les zones côtières de Floride, on pouvait constater d’importantes inondations, des dommages structurels et des arbres déracinés.

Une vidéo diffusée sur Twitter a montré une maison de Mexico Beach dévastée par des rafales de vent, avec des débris percutant les propriétés adjacentes.

À Apalachicola, une localité côtière, les eaux sont montées jusqu’à 1,5 mètre de hauteur, mais le NHC estime que le niveau de la mer pourrait s’élever à un niveau supérieur de 4,30 mètres à son niveau habituel.

Les autorités ont été contraintes mercredi de faire évacuer plus de 2 millions de personnes.

Le dernier ouragan de catégorie 3 ou supérieure à frapper la région de Panhandle avait été Dennis en 2005.


Autres contenus:

GIEC, politique et subjectivité: séparer le vrai du faux

Partagez

À propos du journaliste

Pieuvre.ca