L’egoportrait a fait 259 victimes

1

À l’instar du mythe de Narcisse, 259 personnes sont mortes en voulant se photographier depuis 2011, d’après une étude publiée dans le Journal of Family Medicine and Primary Care, rapporte La Nacion le 4 octobre.

Dans la mythologie grecque, Narcisse s’abreuve à une source après la chasse. Il voit son reflet à la surface de l’eau, se contemple et désespère de ne jamais pouvoir rattraper sa propre image. Cette obsession le mène à la mort.

À New Delhi, des chercheurs de l’Institut de sciences médicales de l’Inde ont comptabilisé les données sur les incidents causés par les égoportraits entre 2011 et 2017 pour en arriver au total de 259 morts et 137 blessés. La moitié de ces incidents sont survenus en Inde, suivi de la Russie, des États-Unis et du Pakistan. En général, les victimes ont entre 10 et 29 ans et 72% d’entre elles sont des garçons.

Ces incidents surviennent principalement lors de noyades, d’impacts avec les transports, à la suite de chutes et lors d’incendies. Aux États-Unis, plusieurs incidents impliquent des armes à feu.


Autres contenus:

L’impact d’Airbnb inquiète les Canadiens, selon une nouvelle étude

Partagez

À propos du journaliste

René-Maxime Parent

Rédacteur en chef de la section Société, René-Maxime Parent s’est joint à Pieuvre.ca en 2014. Sa couverture de l’actualité internationale se partage entre l’Amérique latine et la Scandinavie. Son intérêt pour les arts visuels, le cinéma et l’architecture le conduit à parcourir la métropole québécoise régulièrement.

Un commentaire

  1. Pingback: Le jour des Morts n’est pas l’Halloween mexicaine

Répondre