La boîte du chef, version BBQ, pour les amateurs de viande

1

L’odeur de l’été, c’est celle de la crème glacée, de l’herbe, de la crème solaire… mais aussi celle de la viande qui grille sur le barbecue. Et pour les plus carnivores, le chef Jérome Ferrer propose, dans sa gamme La boîte du chef, un coffret BBQ qui comblera les appétits les plus voraces.

L’idée semble simple: enterrer les convives sous une montagne de viande si gargantuesque que le concept même de finir par tout manger paraît saugrenu.

Blague à part, ce coffret semble rempli à craquer de produits divers, y compris de la viande, bien sûr, mais aussi des accompagnements, ainsi que des produits promotionnels qui, peut-on imaginer, sont là pour offrir un « avant-goût ». On y trouve ainsi du kombucha, deux bouteilles de cola 1642 parfumé à l’érable, du fromage Boursin à cuisiner, ainsi qu’une tablette de chocolat Europea.

Si le chocolat est une valeur sûre – il accompagnait déjà le coffret Cabane à sucre, et la marque Europea appartient de toute façon aux entreprises de M. Ferrer -, les autres produits promotionnels n’ont pas tous réussi à convaincre les convives rassemblés pour l’occasion. Le kombucha était satisfaisant, sans plus, tandis que la boisson gazeuse goûtait surtout, hé bien, le cola. Quant au Boursin, sa réputation n’est plus à faire, et sa présence était fort appréciée.

Photo: La boîte du chef.

Le coffret BBQ porterait cependant bien mal son nom si l’on n’abordait pas la question des viandes: heureusement, celles-ci sont offertes en (très) grandes quantité, et le goût et la fraîcheur sont tous deux au rendez-vous.

Au menu? Du saumon de l’Atlantique à faire griller sur sa plaquette de cèdre, un pavé de steak de thon, des côtes levées, de la bavette de boeuf Angus, du poulet de Cornouailles, du chorizo portugais, de la poitrine de poulet marinée et de la saucisse italienne. Ouf! Tout est abondant, tout est frais, tout est prêt à chauffer ou réchauffer, que ce soit sur le barbecue ou au micro-ondes.

À l’image des précédents coffrets testés en ces pages, la qualité des viandes est certainement au rendez-vous. La palme est allée au saumon, au steak de thon – que l’on aurait voulu plus copieux, tant il était savoureux -, ainsi qu’aux saucisses italiennes aux fines herbes.

La salade de chou rouge offerte en accompagnement a également fait des heureux. Croquante, fraîche, pas trop sucrée, ni trop acide… Le plat idéal à déguster entre deux fournées de viande, ou lors d’un autre repas. Quant aux pommes de terre et aux épis de maïs que l’on trouvait aussi dans le coffret, hé bien… Ce sont des pommes de terre et des épis de maïs.

Toujours dans cette boîte en apparence sans fond, on découvre une bonne quantité de sauce barbecue qui servira à napper les différents produits à passer sur le gril. Bien entendu, chacun en utilisera à sa guise, en fonction de son adhérence plus ou moins marquée à la philosophie voulant qu’une bonne viande grillée se mange sans sauce.

Ironiquement, le seul reproche que l’on pourrait faire à ce Coffret BBQ est justement la quantité de viandes et d’accompagnements que l’on y trouve. Il y avait cinq personnes autour de la table, le soir où les divers produits ont été testés et dégustés, mais l’indication accompagnant la boîte, selon laquelle l’ensemble est destiné à « six personnes ou plus », devrait préciser que ces six personnes n’ont probablement pas mangé depuis une semaine avant de s’attabler.

Bref, il y a beaucoup de viande. Pour 90$, cet ensemble gastronomique en vaut amplement la peine. Prévoyez toutefois inviter davantage de gens, ou prolongez les festivités gustatives sur plusieurs jours…


En complément:

Le Festival des bières de Laval, axé sur la découverte des produits d’ici

Partagez

À propos du journaliste

Hugo Prévost

Cofondateur et rédacteur en chef de Pieuvre.ca, Hugo Prévost se passionne pour le journalisme depuis l'enfance. S'il s'intéresse surtout à la politique, à la science, à la technologie et à la culture, Hugo n'hésite pas non plus à plonger tête première dans les enjeux de société, l'économie ou encore les loisirs et le tourisme. Hugo est également membre de l'équipe éditoriale de Pieuvre.ca.

Un commentaire

  1. Pingback: Un premier Starbucks pour l’Italie