Une campagne des frères Koch aux frontières du Québec

1

Aux États-Unis, les frères Koch sont la bête noire des environnementalistes: grands mécènes des mouvements climatosceptiques, ils sont aussi de généreux donateurs pour les candidats républicains opposés à toute forme de réglementation des carburants fossiles.

Or, leurs alliés viennent de mettre un pied au New Hampshire, où ils militent contre la politique de transition vers des énergies propres — une politique grâce à laquelle Hydro-Québec vendra près de 1100 mégawatts d’électricité.

C’est que l’hydroélectricité entre dans la catégorie « énergie propre », et cet achat permettra au New Hampshire, et éventuellement à d’autres États de la région, de diminuer leur pourcentage d’électricité provenant du pétrole ou du charbon. Strata Policy et American for Prosperity, deux lobbys du pétrole financés par les frères Koch, viennent donc d’amorcer une campagne réclamant du gouvernement du New Hampshire qu’il révise cette politique de transition vers les énergies propres pour en faire une politique volontaire — où tous les fournisseurs d’électricité auraient la liberté de choisir la source d’approvisionnement qui leur convient.

Les promoteurs de cette campagne croient avoir une oreille plus attentive dans la capitale: un gouverneur républicain, Chris Sununu, a succédé l’an dernier à 12 années de gouverneurs démocrates. Pendant ce temps, le projet de ligne à haute tension de 310 km appelé Northern Pass, qui doit courir du Québec jusqu’au Massachusetts via le New Hampshire, est en train de franchir les dernières étapes d’un long processus d’autorisations légales.


En complément:

Vague de chaleur… au Groenland

Partagez

À propos du journaliste

Agence Science-Presse