Des travailleurs d’Amazon en grève pour le Black Friday

1

Des employés d’une demi-dizaine de centres de distribution d’Amazon en Allemagne et d’un centre en Italie ont quitté leur poste, vendredi, dans le cadre de protestations organisées pour coïncider avec le Black Friday pour réclamer de meilleurs salaires de la part du géant du commerce en ligne.

Comme l’indique l’Associated Press, en Allemagne, un porte-parole du syndicat Ver.di, Thomas Voss, a indiqué que 2500 travailleurs étaient en grève dans les installations d’Amazon à Bad Hersfeld, Leipzig, Rheinberg, Werne, Graben et Koblenz. Dans un entrepôt situé près de Piacenza, dans le nord de l’Italie, quelques employés ont quitté leur poste pour réclamer des « salaires dignes ».

Le syndicat allemand fait pression depuis 2013 pour réclamer des salaires plus élevés pour certains des 12 000 travailleurs en Allemagne, et argue que les employés d’Amazon reçoivent des émoluments inférieurs à ceux d’autres postes dans les secteurs de la vente au détail et de la vente par correspondance. Chez Amazon, on affirme que ses centres de distribution allemands sont des centres logistiques, et que les employés gagnent des salaires relativement élevés pour cette secteur.

Les grèves en Allemagne doivent prendre fin samedi.

La protestation en Italie, une grève d’une journée, a été saluée par l’un des principaux chefs syndicaux du pays, Carmelo Barbagallo du regroupement UIL, comme ayant « une valeur symbolique immense en raison du fait qu’il est clair que le progrès, l’innovation et la modernité ne peuvent survenir au détriment des travailleurs ».

De son côté, la chef d’un autre important syndicat, Annamaria Furlan du CISL, a demandé à Amazon de travailler avec les regroupements syndicaux pour « obtenir de bonnes relations industrielles, favoriser la stabilité de l’emploi et fournir des salaires dignes ».

En Italie, on a appelé les employés permanents à faire grève. Les syndicats ont conseillé aux employés à temps partiel ou qui sont sous contrat pour des postes sur appel de continuer à travailler pour éviter de perdre de futures opportunités.

Amazon dit avoir créé 2000 postes à temps plein en Italie, où le chômage s’entête à demeurer élevé.

Le responsable du personnel au centre Amazon situé près de Picenza, Salvatore Iorio, a déclaré vendredi sur les ondes de la chaîne de télévision italienne Sky TG24 que malgré la grève, les installations « maintenaient nos engagements à servir nos clients ».

Interrogé à propos des plaintes syndicales voulant que les travailleurs y effectuaient des tâches physiques répétitives au point de subir des problèmes de santé, M. Iorio a rétorqué que la compagnie « équilibrait » les postes pour éviter ce genre de problème.


En complément:

Pour le Black Friday, les Canadiens dépensent sans s’informer sur l’endettement

Partagez

À propos du journaliste

Pieuvre.ca