Westworld, Season One : La mécanique du loisir

1

Aussi divertissante qu’intelligente, la série Westworld compte parmi ce qui se fait de mieux au petit écran présentement, et si vous n’avez pas encore eu la chance de voir ce bijou télévisuel, sa sortie en Blu-ray, DVD et vidéo sur demande constitue le prétexte parfait.

À la surface, Westworld est un parc d’attractions peuplé par des robots sophistiqués, qui permet aux touristes fortunés de ce monde de se replonger à l’époque du Far Ouest et de laisser libre cours à leurs plus bas instincts, du vol au viol en passant par le meurtre, sans craindre les conséquences. Depuis trente ans, les androïdes (surnommés les « hôtes ») subissent les pires abus des visiteurs sans jamais se douter de rien, puisque les techniciens qui les réparent effacent aussi leur mémoire à la fin de chaque journée, mais les choses se gâtent rapidement lorsqu’un bogue dans la plus récente mise à jour de leur logiciel permet à certains hôtes de conserver des bribes de souvenirs, et de prendre ainsi conscience de leur état…

Pochette du coffret

Auteur de romans d’anticipation s’étant aventuré du côté de la réalisation au début de sa carrière, Michael Crichton était un véritable visionnaire, et si son Westworld paru en 1973 penche du côté de la série B (surtout avec le recul), il y mettait tout de même en scène une idée très en avance sur son temps. Quarante-cinq ans plus tard, sa vision est enfin arrivée à terme, grâce à la série télévisée inspirée de son long-métrage. En partant, les enjeux philosophiques pressentis par Crichton ne sont plus seulement esquissés, mais pleinement développés, et tandis que le film original montrait des humains pourchassés par des robots détraqués, cette adaptation inverse les rôles, et les victimes sont avant tout les androïdes.

Mélangeant habilement l’ancien et le moderne, le western et la science-fiction, Westworld ne se contente pas d’une beauté plastique, et ses images léchées parlent autant, sinon plus, que certains dialogues. La chaleur des paysages du Far Ouest « virtuel » est contrastée par l’envers du décor, et la froideur clinique de ses salles vitrées sous éclairage artificiel. Le piano mécanique, symbole parfait d’une machine capable d’humanité, revient sans cesse à travers la série. Pour illustrer la programmation des androïdes, la réalisation utilise souvent des variations d’une même scène, où les protagonistes prononcent exactement les mêmes paroles, qui prennent un tout autre sens à cause du changement de contexte.

Image tirée de la série

Westworld bénéficie d’une impressionnante brochette de comédiens, parmi lesquels Anthony Hopkins, Thandie Newton, Ed Harris, Jeffrey Wright ou James Marsden. On a donc droit à du jeu dramatique de haut calibre, et les performances nuancées de ces acteurs de talent sont à la hauteur de cet univers complètement paranoïaque, où l’on se demande souvent qui est humain, et qui n’est qu’une machine. Peu connue du grand public, Evan Rachel Wood, qui interprète le rôle principal de l’androïde Dolores Abernathy, constitue assurément la découverte de la série, et sa façon de modifier sur commande ses émotions ou son ton lors des entrevues avec son programmeur est à couper le souffle.

Le coffret Westworld, Season One: The Maze contient les dix épisodes sur trois disques au format Blu-ray, et s’agrémente d’un code pour télécharger une copie numérique. On a droit à une tonne de contenu supplémentaire sur l’édition, dont un revuette où les producteurs et les comédiens principaux évoquent les dangers que soulève l’intelligence artificielle, une autre où les créateurs se demandent à quoi ressemblerait un parc comme Westworld dans la réalité, un journal vidéo de la première semaine de tournage, une visite guidée du plateau, un documentaire d’une quinzaine de minutes dédié à la création du générique, un autre sur la trame sonore de Ramin Djawadi, une piste de commentaires, et plus encore.

Ceux qui ne cherchent qu’un simple divertissement seront comblés par Westworld, mais en abordant des thèmes profonds comme la conscience, la mortalité ou le libre arbitre, cette production magistrale pourrait bien être la meilleure série de science-fiction des dix dernières années.

9.5/10

Westworld, Season One : The Maze

Réalisation : Jonathan Nolan, Richard J. Lewis, Neil Marshall, Vincenzo Natali, Jonny Campbell, Frederick E.O. Toye, Stephen Williams, Michelle MacLaren,

Scénario : Jonathan Nolan, Lisa Joy, Charles Yu, Halley Gross, Daniel T. Thomsen, Ed Brubaker, Dominic Mitchell, Dan Dietz, Kath Lingenfelter (d’après le scénario de Michael Crichton)

Avec : Evan Rachel Wood, Thandie Newton, Jeffrey Wright, James Marsden, Ed Harris et Anthony Hopkins

Durée : 619 minutes

Format : Blu-ray (3 disques)

Langue : Anglais, français, espagnol et allemand


En complément:

Partagez

À propos du journaliste

Patrick Robert

Cinéma, musique, jeux vidéo ou bandes-dessinées, Patrick partage sa passion pour la culture populaire depuis plusieurs années à travers les critiques, les entrevues, ou les textes d’actualité qu’il signe pour de nombreux médias, parmi lesquels le blogue de Ztélé, La Vitrine, Le Coin du DVD, et évidemment, Pieuvre.ca.