À la soupe avec Jérôme Ferrer

1

La soupe est servie! Le chef Jérôme Ferrer, entre autres connu comme propriétaire du restaurant Europea, propose depuis peu ses « boîtes du chef » dans sa gamme « le prêt à partager ».

Selon le menu choisi – on offre quatre ensembles de menus pour autant de semaines, du 27 novembre au 22 décembre -, on a ainsi droit à des entrées, des plats principaux et des plats d’accompagnements qui sont livrés dans une boîte matelassée permettant de conserver les aliments au frais.

Dans le cadre d’une campagne promotionnelle à laquelle a participé ce journaliste, c’est le « coffret cocooning » qui a été expédié aux bureaux de Pieuvre.ca. Cette boîte contenait 10 soupes repas certifiées biologiques et vegan. On affirme par ailleurs – chose positive s’il en est – que les produits sont locaux et dénués d’agents de conservation.

Dans cette boîte envoyée aux médias, on trouvait donc la dizaine de pots de soupe promis, mais aussi un livre de recettes de sauces de M. Ferrer, ainsi qu’un plat servant probablement à réchauffer la soupe au four micro-ondes, ainsi qu’un sac de radis congelés. Servaient-ils à refroidir davantage les soupes? S’agit-il plutôt d’un petit coup de pub? On l’ignore.

Après avoir essayé plusieurs soupes, en solitaire ou à deux, force est d’admettre plusieurs choses.

D’abord, il est indéniable que les soupes ont été préparées avec des ingrédients frais. Les légumes n’ont aucunement la texture ou le goût des produits surgelés, et les portions ont (presque) ce goût de cuisine maison, lorsque l’on peut consacrer une heure, voire plus à la préparation d’une seule soupe.

Ce qui apparaît, également, c’est que toutes les soupes n’ont pas rencontré le même succès; si la soupe thaïlandaise a fait le bonheur des deux personnes ayant participé au test de goût, tout comme la soupe aux lentilles, qui arrive bonne deuxième, le potage à la courge, lui, n’a pas fait long feu – et pas pour les bonnes raisons.

Si l’on peut certainement apprécier la tendance de la mise en vente de repas santé et frais, plutôt que de se rabattre sur du surgelé et des sorties au restaurant, ce « coffret cocooning » de Jérôme Ferrer rassemble en son sein des soupes à l’intérêt trop varié pour justifier honnêtement son achat. Qu’elles soient trop peu ou simplement trop assaisonnées, les soupes gagneraient à voir leur composition quelque peu resserrée.

Pour le prix de 60$, cette boîte-repas est certes moins chère que les autres boîtes offertes par M. Ferrer, dont le prix est plutôt de 115$, frais de livraison inclus – si l’on ne compte pas la boîte Europea et son menu dégustation de sept services pour huit personnes à 350$ -, mais on avoue hésiter au moment de se demander si l’achat en vaut la peine.

Après tout, les portions sont calculées pour deux personnes, donc sans avoir besoin de cuisiner pour des enfants. Dans ce cas, pourquoi ne pas se faire plaisir et s’atteler aux fourneaux? Le résultat sera fort probablement à la hauteur…


En complément:

Partagez

À propos du journaliste

Hugo Prévost

Cofondateur et rédacteur en chef de Pieuvre.ca, Hugo Prévost se passionne pour le journalisme depuis l’enfance. S’il s’intéresse surtout à la politique, à la science, à la technologie et à la culture, Hugo n’hésite pas non plus à plonger tête première dans les enjeux de société, l’économie ou encore les loisirs et le tourisme.
Hugo est également membre de l’équipe éditoriale de Pieuvre.ca.

Un commentaire

  1. Moi j’adore le concept, la semaine je n’ai pas le temps de cuisiner car je rentre tard. Avant je commandais du restau qui est au final cher. J’ai acheté 4 boites repas (pas tester les soupes) et je suis ravi tout comme ma femme.