Une statue millénaire de Palmyre endommagée par l’État islamique reprend vie

0

Une statue vieille de 2000 ans qui avait été lourdement endommagée par le groupe armé État islamique à Palmyre, en Syrie, a de nouveau été présentée au public dimanche à Damas après avoir été restaurée.

Selon les informations de Reuters, cette statue, le Lion d’Al-Lat, fait partie d’une série de monuments anciens endommagés par l’EI à Palmyre, la cité antique se trouvant dans le centre de la Syrie qui est tombée par deux fois sous le contrôle des jihadistes depuis l’éclatement de la guerre civile, il y a six ans.

La statue, d’un poids de 15 tonnes, a été partiellement détruite par l’EI en 2015 lors de sa première occupation de la ville. L’oeuvre a ensuite été déplacée à Damas pour y être restaurée lorsque les forces du gouvernement syrien ont repris la ville avec l’aide de l’armée russe, en mars 2016.

« C’est une statue exceptionnelle, il n’y en a plus de ce genre à Palmyre », affirme Bartosz Markowski, l’archéologue polonais qui a passé environ deux mois à travailler sur l’oeuvre. Environ la moitié de la statue restaurée est d’origine, ajoute-t-il.

« Il s’agissait d’un symbole internationalement connu de Palmyre, elle se trouvait devant le musée. Chaque touriste visitant Palmyre et le musée en prenait une photo », poursuit M. Markowski. La restauration a été financée par l’UNESCO, l’agence culturelle des Nations unies.

La statue, d’une hauteur de 3m45, a été découverte dans le temple d’Al-Lat en 1977 par des archéologues polonais.

L’oeuvre sera présentée au Musée national de Damas pour le moment, mais pourrait éventuellement retrouver son emplacement à Palmyre, a précisé le directeur des Antiquités syriennes Mahmoud Hammoud.

L’EI a également détruit le célèbre Arc de triomphe de Palmyre lors de sa première prise de contrôle de la ville.

Le groupe extrémiste a reconquis l’endroit en décembre 2016. Il y a alors détruit une partie du Tetraplyon, un monument faisant partie d’une colonnade antique, ainsi que la façade du théâtre roman construit au deuxième siècle de notre ère. Les troupes intégristes ont finalement été chassées de Palmyre en mars de cette année.

Partagez

À propos du journaliste

Pieuvre.ca