Jeux de société: une croissance folle de 9% jusqu’en 2022

1

La vie est belle pour les Twilight StruggleCatan et autres Ticket to Ride: selon les plus récentes prévisions de la firme Research and Markets, l’industrie du jeu de société enregistre depuis l’an dernier une croissance étonnante de 9% sur une base annuelle. Mieux encore, ce bon coup devrait se poursuivre jusqu’en 2022.

Selon le rapport, recensé par le site internet Gamasutra, qui se penche habituellement sur l’industrie du jeu vidéo, « l’un des principaux facteurs expliquant la croissance de la popularité des jeux de société est le fait que ceux-ci sont faciles à comprendre et que les gens peuvent saisir rapidement les concepts, en plus d’établir des objectifs réalistes ».

Les éditeurs de jeux, tirant pleinement parti de cet intérêt renouvelé, ont ainsi multiplié les plateformes de financement de projets, ce qui, à son tour, a donné un coup de pouce pour faire augmenter les revenus et le rayonnement de l’industrie. On ne compte plus, en effet, les projets de jeux de société prenant naissance sur Kickstarter ou d’autres services de sociofinancement. S’il est vrai que cette façon de faire a également engendré quelques ratages notoires, dans l’ensemble, la plupart des titres trouvent preneurs. Certains vont même se retrouver en magasin après une ronde de financement réussie.

Autre aspect expliquant en partie l’engouement des joueurs, la numérisation croissante des titres permet, dans certains cas, de laisser dés, figurines, jetons et manuels de côté pour se concentrer sur les téléphones intelligents, tablettes et autres ordinateurs. Tabletop Simulator, littéralement un simulateur de jeux de plateau, représente ainsi la fusion des deux industries, celle du jeu de société et celle, toujours aussi populaire, des jeux vidéo. On peut aussi penser à Ticket to Ride ou encore Catan comme autant d’exemples de jeux de plateau qui ont réussi leur transposition dans l’univers numérique.

Le rapport mentionne par ailleurs que la longévité d’un jeu ne doit pas être négligée lorsque vient le temps d’évaluer l’attrait d’un titre. Le facteur de rejouabilité entre très régulièrement en ligne de compte: si des grands noms du jeu vidéo se déclinent à tous les deux ou trois ans, voire à toutes les années pour certaines franchises, on estime à huit ans le cycle de vie d’un jeu de plateau, voire 10 ans en fonction du lancement d’éventuelles extensions et expansions.

Partagez

À propos du journaliste

Hugo Prévost

Cofondateur et rédacteur en chef de Pieuvre.ca, Hugo Prévost se passionne pour le journalisme depuis l'enfance. S'il s'intéresse surtout à la politique, à la science, à la technologie et à la culture, Hugo n'hésite pas non plus à plonger tête première dans les enjeux de société, l'économie ou encore les loisirs et le tourisme. Hugo est également membre de l'équipe éditoriale de Pieuvre.ca.

Un commentaire

  1. Pingback: D'amateur à créateur de jeux de société: "l'incubation" de Synapses Games - pieuvre.ca

Répondre