Disney abandonne Netflix et lance son propre service

0
 Disney veut posséder une plus grande part du marché de la diffusion de contenu en ligne. L’entreprise a annoncé mardi, lors d’une conférence téléphonique portant sur ses plus récents résultats financiers, qu’elle prévoyait retirer ses films de la plateforme de visionnement Netflix.

Selon ce que rapporte CNBC, le géant du divertissement entend lancer son propre service de diffusion à l’intention des consommateurs en 2019. Ledit service sera d’abord uniquement accessible aux États-Unis, avant de prendre de l’expansion à l’échelle mondiale.

Le président Bob Iger a confié à la journaliste Julia Boorstin que Disney avait une « bonne relation » avec Netflix, mais que la compagnie avait décidé de se prévaloir de la possibilité de retirer son contenu de cette plateforme. Parmi les titres touchés par ce retrait, on compte les films de Disney, bien entendu, mais également ceux de la filiale Pixar, mentionne M. Iger. Netflix a précisé que les films de Disney demeureraient disponibles sur son service jusqu’à la fin de 2018. Quant aux téléséries basées sur les bandes dessinées de Marvel, elles demeureront offertes sur Netflix.

La nouvelle plateforme accueillera les futurs films de Disney à partir de la liste des sorties prévues en 2019, qui comprendra Toy Story 4Frozen 2 et le Roi Lion tourné avec des acteurs. La compagnie envisage par ailleurs d’engager des « sommes significatives » pour produire des films et des séries télé destinés exclusivement à cette nouvelle plateforme.

Disney lancera également son propre service de diffusion en ligne de la chaîne sportive ESPN au début 2018; la plateforme, qui offrira quelque 10 000 événements sportifs à chaque année, hébergera du contenu de la Ligue majeure de baseball, de la Ligne nationale de hockey, de la Ligue majeure de soccer, des sports collégiaux et des tournois de tennis du Grand Chelem.

Pour faire fonctionner ces services, Disney a mis la main sur une part majoritaire de la compagnie BAM Tech, en échange d’1,58 milliard de dollars américains. Disney avait déjà acheté 33 % de l’entreprise en août 2016.

« Cela représente un important changement stratégique pour l’entreprise », a déclaré M. Iger sur les ondes de CNBC. « Nous avons pensé que le fait d’avoir le contrôle d’une plateforme qui nous a impressionnés après en avoir acheté le tiers, il y a un an, nous permettrait de contrôler notre destinée. »

Le cours des actions de Netflix a reculé de plus de 5% après l’annonce de Disney.

Partagez

À propos du journaliste

Pieuvre.ca