Réduire les coûts de l’université en passant aux livres de cours électroniques

0

Chaque frais associé à l’éducation supérieure a constamment augmenté au cours de la dernière décennie au pays de l’Oncle Sam, mais rien ne bat les hausses des prix des livres de cours. Si les frais de scolarité ont crû de 63% entre 2006 et 2016, indique le site web Quartz, et que les tarifs en résidence ont progressé de 50%, le montant réclamé pour les livres a décollé de 88%, selon des données du US Bureau of Labor Statistics.

Des initiatives en cours au Maryland et dans l’État de New York visent toutefois à restreindre ces hausses en facilitant l’adoption de livres de cours en format numérique ouverts à tous et libres de droits.

Le University System of Maryland a ainsi récemment annoncé qu’il offrirait 21 « mini-prêts » à sept collèges communautaires et cinq universités publiques; ces fonds seront versés « aux facultés qui adoptent, adaptent ou facilitent l’utilisation de ressources éducatives ouvertes (OER) à l’automne 2017, et ce dans des programmes populaires où ce type de ressources existe », selon ce qu’il est possible de lire dans le communiqué de presse.

Les ressources éducatives ouvertes regroupent du matériel tel que des livres de cours numériques qui utilisent habituellement des licences bien moins restrictives que les manuels traditionnels placés sous copyright. Cela signifie qu’ils peuvent être copiés sans limites et distribués aux étudiants, et même être révisés pour mieux correspondre aux besoins de certaines classes. Le Massachusetts Institute of Technology fut l’un des pionniers de cette approche lorsqu’il a commencé à rendre son matériel pédagogique public en 2001, en employant des licences Creative Commons et en empruntant au concept de programmation à code source libre.

Bien que ces prêts ne sont que de 500 à 2500 $ US chacun, les démarches au Maryland devraient permettre à 8000 étudiants d’épargner jusqu’à 1,3 million $ US au trimestre d’automne uniquement. Il s’agit d’un montant important, mais également d’une goutte dans l’océan de ce que dépensent les étudiants pour des manuels à chaque année.

« Depuis 1978, le prix des livres de cours a décollé de 812%, surpassant même les coûts des services médicaux et de la construction immobilière », mentionne le communiqué. « À l’échelle des États-Unis, les étudiants dépensent en moyenne 1200 $ US par année pour des manuels. Au sein du Maryland uniquement, ce montant dépasse les 223 millions $ US. »

Un autre important investissement dans les ressources éducatives ouvertes se retrouve dans le budget de l’État de New York, adopté la semaine dernière. Cette annonce a été reléguée à l’arrière-plan par la décision d’offrir l’université gratuitement aux étudiants new-yorkais dont les familles gagnent jusqu’à 125 000 $ US par année, mais l’État versera aussi 8 millions $ US pour financer les OER au cours de la prochaine année financière.

Partagez

À propos du journaliste

Pieuvre.ca

Réagir