Veep, The Complete Fifth Season: petite politique, grands rires

2

Aussi politiquement incorrecte qu’un tweet de Donald Trump, mais beaucoup plus drôle, la cinquième saison de la série télévisée Veep continue d’explorer les absurdités de la démocratie américaine, pour notre plus grand plaisir.

La pochette du coffret

La saison précédente de Veep (lire notre critique ici) s’est conclue sur une élection historiquement chaotique au cours de laquelle Selina Meyer, l’actuelle occupante de la Maison-Blanche, et son adversaire, le sénateur Bill O’Brien, ont tous deux obtenu le même nombre de votes au collège électoral. Les répercussions de ce « match nul » se retrouvent au cœur de la cinquième saison, alors que s’enclenche un processus aussi tortueux qu’hilarant pour désigner le prochain président des États-Unis. Entre le recomptage, les jeux de coulisses pour obtenir l’appui de vingt-six membres du Congrès, et un amendement obscur de la Constitution prévoyant que le pouvoir dans un tel cas incombe au Vice-président, le règne de la très narcissique et incompétente Selina Meyer se verra menacé de toutes parts.

Le paysage politique américain a bien changé entre la quatrième et la cinquième saison de Veep, et sans se coller sur l’actualité, la série fait plusieurs clins d’œil à la présidence de Donald Trump dans ces dix nouveaux épisodes. Ici par exemple, ce ne sont pas les Russes, mais bien les Chinois, qui piratent impunément les ordinateurs du gouvernement américain, et lorsque Selina Meyer se met à tweeter, ses conseillers seront pris de panique devant le désastre potentiel qui s’annonce. Les auteurs se permettent même un commentaire éditorial sur la vétusté du collège électoral, et mine de rien, derrière ses airs de bouffonnerie, l’émission nous en apprend étonnamment un peu plus sur les rouages de la démocratie chez nos voisins du Sud.

Dialogues caustiques et humour politiquement incorrect sont de retour en force, et cette nouvelle saison compte son lot de répliques mémorables, parmi lesquelles « Si tu étais 10% moins Noir, je pourrais te faire élire président », ou encore « La démocratie et la sodomie, les deux grandes contributions des Grecs à la civilisation ». Veep a toujours mis l’accent sur le côté foncièrement mesquin de la politique américaine, mais la série atteint de nouveaux sommets de cynisme, alors que Selina Meyer prendra la décision de débrancher ou non sa mère mourante en fonction de la popularité que ça lui rapportera dans les sondages. L’avant-dernier épisode prend la forme d’un documentaire réalisé par sa fille, Catherine Meyer.

Même si Julia Louis-Dreyfus est parfaite dans le rôle de Selina Meyer, sorte de version sympathique de Sarah Palin, la série ne serait pas aussi drôle sans les acteurs de talent qui l’entoure, et dont les personnages font tous preuve d’une forme ou l’autre d’incompétence, de Amy (Anna Chlumsky), la conseillère névrosée, en passant par Kent (Gary Cole) l’idiot savant avec ses statistiques, Mike (Matt Walsh), le porte-parole ringard de la Maison-Blanche, ou Gary (Tony Hale), l’homme à tout faire de la Présidente. Jonah Ryan (Timothy Simmons) est mis un peu plus en valeur dans cette saison, alors qu’il se présente au Congrès. Dans un rôle très pince ans rire d’agent secret responsable de la sécurité, Clea Duvall joint également la distribution.

Le coffret Veep: The Complete Fifth Season comprend les dix épisodes de trente minutes sur deux disques au format Blu-ray, ainsi qu’un code pour télécharger une version numérique à partir de la plateforme HBO GO. Mentionnons la pochette du boîtier, qui offre un gag visuel en reprenant la célèbre affiche d’Obama, remplaçant le « Yes We Can » par un « Maybe » plus à la mesure du personnage de Selina Meyer. Du côté du matériel supplémentaire, on retrouve dix scènes retirées du montage, et quatre des dix épisodes s’assortissent de pistes de commentaires, auxquels participent les acteurs et créateurs de la série.

Avec une cinquième saison aussi drôle, sinon plus, que les précédentes, Veep n’est pas seulement la meilleure comédie politique présentement en ondes : elle pourrait bien être la meilleure comédie tout court.

8.5/10

Veep: The Complete Fifth Season

Réalisation : Chris Addison, Dale Stern, Brad Hall, Maurice Marable, Becky Martin, David Mandel

Scénario : Armando Iannucci, David Mandel, Lewis Morton, Steve Koren, Alex Gregory, Peter Huyck, Sean Gray, Georgia Pritchett, Will Smith, Billy Kimball, Rachel Axler, Erik Kenward, Jim Margolis

Avec : Julia Louis-Dreyfus, Anna Chlumsky, Tony Hale, Reid Scott, Hugh Laurie et Clea Duvall
Durée : 285 minutes
Format : Blu-ray (2 disques)
Langue : Anglais, français et espagnol

Partagez

À propos du journaliste

Patrick Robert

Cinéma, musique, jeux vidéo ou bandes-dessinées, Patrick partage sa passion pour la culture populaire depuis plusieurs années à travers les critiques, les entrevues, ou les textes d’actualité qu’il signe pour de nombreux médias, parmi lesquels le blogue de Ztélé, La Vitrine, Le Coin du DVD, et évidemment, Pieuvre.ca.

2 commentaires

  1. Pingback: Critique Veep: The Complete Fifth Season [Blu-ray] - Patrick Robert

  2. Pingback: Critique Veep: The Complete Sixth Season [Blu-ray] - Patrick Robert

Répondre