Vice Principals: l’école de tous les vices

1

Patrick Robert

Peu de polyvalentes peuvent se vanter d’avoir un personnel encore moins mature que les adolescents fréquentant l’établissement, mais c’est pourtant le cas de Vice Principals, la nouvelle comédie créée par Jody Hill et Danny McBride.

La pochette du coffret

Neal Gamby, le vice-principal responsable de la discipline à la North Jackson High School, caresse depuis longtemps le rêve de diriger la polyvalente. Quand le directeur Welles prend finalement sa retraite pour s’occuper de son épouse malade, un seul obstacle se dresse maintenant sur son chemin: Lee Russell, l’autre vice-principal qui convoite également le poste. Les deux hommes auront toutefois la déception de leur vie lorsque le conseil d’administration choisit une étrangère du nom de Belinda Brown pour assumer les fonctions de directrice de l’école. Bien que Gamby et Russell se détestent viscéralement, ils feront équipe devant cet « ennemi » commun, et multiplieront les coups bas afin de faire perdre son emploi à la nouvelle venue, dans l’espoir que l’un d’entre eux obtienne la position tant convoitée.

Il y a des luttes de pouvoir plus épiques que d’autres, et celle de Vice Principals pour la direction d’une école secondaire de Caroline du Sud est tellement insignifiante qu’elle en devient par le fait même très drôle. Même si cette série créée par Jody Hill et Danny McBride prend place dans une polyvalente, avec ses sorties scolaires, ses journées pédagogiques et ses hordes d’adolescents, le récit s’attarde principalement aux intrigues de bureau au sein du personnel enseignant, et l’humour résolument adulte fait souvent grincer des dents par son manque de rectitude politique, avec des blagues sur des sujets comme l’esclavagisme, le harcèlement sexuel en milieu de travail, ou même les nombreuses fusillades ayant lieu dans les écoles américaines.

De 30 Minutes or Less en passant par This Is It, Danny McBride cumule les rôles de gros colons, mais il aura de la difficulté à faire mieux que son personnage de Neal Gamby, un homme grossier, prétentieux, autoritaire, et méprisé autant par ses collègues que par les étudiants. Avec un Walton Goggins hilarant dans le rôle de Lee Russell, il forme un duo d’une telle stupidité qu’on en vient à se demander comment deux crétins pareils ont pu décrocher une quelconque position d’autorité dans un établissement d’enseignement. Kimberly Hebert Gregory donne vie à la déchéance graduelle de Belinda Brown, la nouvelle directrice sur qui s’abat tous les malheurs. Bill Murray apparaît dans le premier épisode, et on remarque également la présence de Shea Whigham (Boardwalk Empire) parmi la distribution.

Jody Hill signe tous les épisodes de cette première saison à l’exception du troisième, confié à Danny McBride. S’inscrivant dans la plus pure tradition du sitcom, la réalisation de Vice Principals est largement utilitaire, avec ses scènes bien cadrées prenant place dans des salles de classe, la cafétéria, ou le boisé derrière la polyvalente, mais le grand soin apporté aux costumes, des agencements de brun que porte Neal Gamby en passant par les nœuds papillons et l’orgie de motifs bigarrés du narcissique Lee Russell, contribue fortement à l’aspect risible des deux personnages principaux. La production se permet tout de même quelques gags visuels ici et là, dont un trip d’acide au beau milieu d’une partie de football dans le quatrième épisode qui s’avère particulièrement éclaté et délirant avec ses hallucinations.

Le coffret Vice Principals: The Complete First Season contient neuf épisodes de trente minutes chacun sur deux disques au format Blu-ray, ainsi qu’un code pour télécharger une copie numérique, comme c’est le cas avec la majorité des parutions de HBO. Du côté du matériel supplémentaire, on a droit à une dizaine de scènes inédites, un montage des décrochages les plus drôles survenus sur le plateau, et chaque épisode s’assortit d’une piste de commentaires livrée par les créateurs, Jody Hill et Danny McBride en compagnie des comédiens principaux de la série.

Humour noir et vengeance mesquine se marient à merveille dans Vice Principals, une comédie qui, grâce à la performance de Danny McBride et Walton Goggins, compte assurément parmi les plus prometteuses de l’année.

7.5/10

Vice Principals: The Complete First Season

Réalisation : Jody Hill et Danny McBride

Scénario : Danny McBride, Jody Hill, John Carcieri, Adam Countee, Jeff Fradley, Hayes Davenport, Ben Dougan, Tim Saccardo
Avec : Danny McBride, Walton Goggins, Kimberly Hebert Gregory, Georgia King et Shea Whigham

Durée : 269 minutes
Format : Blu-ray (2 disques)
Langue : Anglais, français et espagnol

Partagez

À propos du journaliste