Trump et Clinton face au jugement des urnes

0

Pieuvre.ca

Hillary Clinton et Donald Trump affrontent mardi le jugement de quelque 226 millions d’électeurs américains appelés à désigner leur 45e président au terme d’une campagne qui a mis en lumière des divisions profondes et durables dans l’ensemble des États-Unis.

Les sondages donnent au niveau national un léger avantage à l’ancienne secrétaire d’Etat mais l’incertitude reste de mise dans plusieurs Etats pivots qui décideront du résultat final.

La dernière enquête d’opinion Reuters/Ipsos avant l’élection accordait 44% à Clinton contre 39% à Trump. L’institut estimait par ailleurs les chances de victoire de la candidate démocrate à 90%.

Les bureaux de vote commenceront à fermer à 19h00 sur la Côte Est et les premiers estimations significatives devraient être disponibles environ une heure plus tard. Dans un contexte très différent et beaucoup plus apaisé, le vainqueur de la présidentielle en 2008 et 2012, Barack Obama, avait été connu aux alentours de 23h00 (04h00 GMT).

Hillary Clinton a voté mardi matin dans une école élémentaire proche de sa résidence à Chappaqua dans l’État de New York. « Je sais la responsabilité que cela représente. Beaucoup de gens comptent sur le résultat de cette élection et sur ce qu’elle signifie pour le pays. Je ferai tout ce qui est en mon pouvoir si j’ai la chance de gagner aujourd’hui », a commenté l’ancienne secrétaire d’État.

Donald Trump a voté à Manhattan en fin de matinée après avoir entamé la journée par une intervention dans l’émission matinale d’actualité « Fox & Friends ». « Si je ne l’emporte pas, je considérerai cela comme une gigantesque perte de temps, d’énergie et d’argent », a-t-il commenté. Les deux camps ont prévu des rassemblements à New York pour fêter leur victoire.

Plus de 40 millions d’électeurs ont déjà accompli leur devoir avant cet Election Day grâce à la procédure du vote par anticipation organisé dans de nombreux États.

Brexit?

Hillary Clinton aborde l’Election Day avec de bonnes chances de devenir la première femme élue à la présidence des États-Unis, après en avoir été la première dame pendant huit ans.

L’enquête States of the Nation de Reuters/Ipsos estime que l’ancienne secrétaire d’Etat est en bonne position pour obtenir 303 grands électeurs contre 235 pour Donald Trump. Il faut réunir au moins 270 grands électeurs (sur 538) pour être élu à la Maison-Blanche.

Mais l’entourage de Donald Trump affirme que le niveau de soutien en faveur du magnat de l’immobilier n’apparaît pas à sa juste valeur dans les sondages et table sur une victoire en forme de coup de théâtre à la manière du vote britannique en faveur du Brexit en juin dernier.

« Nous observons une énorme dynamique », assure Dave Bossie, directeur adjoint de la campagne du républicain, porte-parole autoproclamé de la « majorité silencieuse ».

Les marchés financiers, favorables à l’élection d’Hillary Clinton, garantie d’un certain statu quo, ont fluctué ces derniers jours au gré des derniers rebondissements dans l’affaire des courriels qui plombe depuis des mois la campagne de l’ex-secrétaire d’État.

Fin octobre, l’avance conséquente dont elle était créditée s’est en grande partie évaporée après la décision du FBI de rouvrir son enquête concernant l’utilisation par Hillary Clinton de sa messagerie privée alors qu’elle dirigeait la diplomatie américaine.

La Bourse de New York a alors enregistré neuf séances consécutives de baisse avant de rebondir nettement lundi, au lendemain de la décision du FBI de refermer le dossier.

Le Congrès, terre de conflits

Les premiers électeurs ont voté à minuit heure locale à Dixville Notch, dans le New Hampshire. Quatre d’entre eux ont choisi Clinton et deux lui ont préféré Trump.

Un premier indicateur des chances de l’un ou l’autre candidat pourrait venir de Caroline du Nord ou de Floride, deux États que Trump est obligé de remporter s’il veut gagner l’élection. Clinton y a longtemps été donnée favorite par les sondages, mais la compétition y est désormais jugée trop serrée par les instituts, qui refusent de se prononcer.

Les bureaux de vote ferment à 20h30 en Caroline du Nord et à 20h00 et 21h00 en Floride, l’État étant à cheval sur deux fuseaux horaires.

Un vote national important en faveur d’Hillary Clinton pourrait avoir des répercussions positives pour le Parti démocrate dans les élections au Congrès qui se déroulent en parallèle.

Les électeurs doivent renouveler un tiers du Sénat (34 sur 100) et l’ensemble de la Chambre des représentants (435 sièges). Les républicains, majoritaires depuis deux ans au Sénat, sont en danger à la chambre haute, où les démocrates ont besoin d’un gain net de cinq sénateurs pour espérer reprendre le contrôle. Ils paraissent en revanche assurés de conserver la Chambre des représentants.

Partagez

À propos du journaliste

Pieuvre.ca

Répondre