Maison-Blanche 2016 – La « république de bananes » de Donald Trump

0

Pieuvre.ca

Un haut conseiller de Ted Cruz a accusé dimanche Donald Trump et son équipe de campagne de se comporter en représentants d’une « république bananière » par leurs critiques récurrentes sur le mode d’attribution des délégués en vue de la convention de Cleveland, cet été.

Invité sur ABC, Ken Cuccinelli, ancien Attorney General (responsable de la justice) du gouvernement local de Virginie, a estimé que si les conseillers du milliardaire new-yorkais remettaient en cause les règles d’organisation de la primaire républicaine, c’est parce que leur candidat collectionnait désormais les revers sur le terrain. Cruz a « remporté des élections. Et quand nous gagnons, Trump pleurniche », a-t-il poursuivi.

« C’est une approche de république bananière de la part de l’équipe Trump. Ils ont une campagne de médias, mais Ted Cruz a construit une campagne populaire », a ajouté Cuccinelli, qui s’occupe des délégués au sein de l’équipe de campagne du sénateur du Texas, dans des propos rapportés par Reuters.

Trump fait toujours la course en tête dans la primaire républicaine et les sondages le donnent très largement devant dans l’État de New York, où 95 délégués seront en jeu ce mardi.

Mais il n’est pas certain qu’il réunira les 1237 délégués nécessaires à son investiture, lors de la convention du Parti républicain en juillet à Cleveland. Dans son entourage, au vu de la répulsion qu’il inspire auprès des élites et des cadres du Parti républicain, on redoute des manoeuvres d’appareil pour le priver de cette investiture.

Lors d’une conférence de presse organisée dimanche sur l’île new-yorkaise de Staten Island, Trump a réaffirmé que le système d’attribution des délégués était malhonnête. « Ces gens sont tout simplement achetés », a-t-il dit des délégués nommés lors de conventions, un système complexe en vigueur dans certains États en lieu et place des traditionnels scrutins directs.

Son directeur de campagne, Corey Lewandowski, a rappelé sur Fox News que Trump avait triomphé en Floride, le 15 mars, mais qu’il n’y avait remporté que 69 des 99 délégués en jeu, les 30 autres ayant été désignés par le président local du Parti républicain.

« Ted Cruz réussit dans les États où les dirigeants du parti ont mis en place ces règles et où les habitants n’ont pas la possibilité d’aller voter », a-t-il affirmé.

Partagez

À propos du journaliste

Pieuvre.ca

Répondre