Croissance fulgurante de l’énergie éolienne au Canada

0

Pieuvre.ca

Le développement de l’énergie éolienne continue de s’accélérer au pays: l’Association canadienne de l’énergie éolienne (CanWEA) annonçait mardi que la croissance annuelle de cette forme de production énergétique atteignait ainsi 23 % en moyenne au cours des cinq dernières années, plaçant le Canada au septième rang mondial en matière de puissance installée.

Au total, mentionne-t-on par voie de communiqué, l’éolien répond à environ 5 % des besoins en électricité au pays, une production suffisante pour alimenter plus de trois millions de foyers.

« Non seulement l’énergie éolienne a-t-elle poursuivi sur sa lancée en étant la source de production d’électricité la plus mise en service au Canada pour une cinquième année consécutive, explique Robert Hornung, président de CanWEA, mais elle a également enregistré une croissance annuelle moyenne de 23 pour cent depuis cinq ans (soit une moyenne de 1 438 MW par année). »

L’Ontario demeure le chef de file au Canada pour la taille et la croissance de son marché avec l’ajout de 871 MW en 2015, ce qui porte sa puissance installée totale à 4 361 MW. Grâce aux contrats signés et aux achats prévus dans le cadre du nouveau processus d’approvisionnement pour les grands projets d’énergie renouvelable, plus de 2 000 MW supplémentaires doivent être mis en service dans les prochaines années.

Le Québec, deuxième marché de l’éolien au pays, arrive également au deuxième rang en ce qui concerne la nouvelle puissance installée grâce à l’ajout de 397 MW en 2015, pour un total de 3 262 MW. Cette puissance provient notamment du plus grand projet en plusieurs phases jamais réalisé au Canada : le parc éolien de 350 MW de Rivière-du-Moulin. Une première phase de 150 MW a été mise en service en 2014 etune deuxième phase de 200 MW, en 2015. La province ajoutera par ailleurs 700 MW à cette puissance au cours des deux prochaines années, poursuit-on, toujours par voie de communiqué.

« Les nouveaux projets éoliens mis en service au Canada en 2015 représentent un investissement de plus de trois milliards de dollars, affirme M. Hornung. L’énergie éolienne stimule la croissance et la diversification de l’économie dans plus de 100 collectivités rurales du Canada grâce aux revenus de location, à l’impôt foncier et aux ententes établies avec les communautés d’accueil. »

Selon le rapport publié en novembre par la société financière américaine Lazard, le coût de l’énergie éolienne a chuté de 60 pour cent au cours des six dernières années; l’éolien se compare donc avantageusement au plan des coûts avec toutes les autres sources de production d’électricité mises en service à l’heure actuelle. Cette tendance à la baisse devrait se poursuivre, alors que les coûts du gaz naturel – le principal concurrent de l’éolien dans la plupart des marchés au Canada – seront exposés à la fluctuation du prix de la ressource et de celui du carbone, écrit CanWEA.

« Selon les projections, nous prévoyons l’ajout d’au moins 1 000 MW au Canada en 2016, soutient M. Hornung. Les récentes politiques adoptées en Alberta et en Saskatchewan montrent clairement que les perspectives de croissance de l’éolien restent fortes, même au-delà de 2016. »

Partagez

À propos du journaliste

Pieuvre.ca

Répondre