Microsoft transforme sa Xbox One du tout au tout

Hugo Prévost

@HugoPrevost

Volte-face surprise, mercredi, alors que la compagnie Microsoft, subissant le feu des critiques après le dévoilement des caractéristiques de sa nouvelle console, la Xbox One, a décidé d’éliminer la quasi-totalité des restrictions numériques sur son nouvel appareil. L’entreprise tente ainsi de regagner la faveur des joueurs et de rattraper le terrain cédé à Sony, dont la propre nouvelle console avait le vent dans les voiles.

Microsoft recule sur la question des DRM par rapport à sa nouvelle console

Microsoft recule sur la question des DRM par rapport à sa nouvelle console

Selon plusieurs sites Internet – et selon un communiqué publié directement par Microsoft -, la Xbox One ne nécessitera ainsi plus une connexion au web à toutes les 24 heures. Les changements signifient également la fin du complexe système de partage des jeux, où il était possible, pour un deuxième joueur, d’ »emprunter » la copie d’un jeu et de l’installer sur son propre appareil, moyennant des frais. Désormais, affirme Microsoft, il ne sera nécessaire que de disposer du disque du jeu. Pas question, cependant, précise Don Mattrick, le président de la division Xbox, de pouvoir partager ou revendre les jeux téléchargés.

« Depuis le dévoilement de la Xbox One, mon équipe et moi-même avons directement entendu vos commentaires, et écouté vos doléances. J’aimerais profiter de l’occasion pour vous remercier de votre aider pour nous aider à modifier l’avenir de la Xbox One« , écrit M. Mattrick dans le communiqué.

En reculant ainsi sous la pression populaire, Microsoft essaie de redorer son image auprès des joueurs, alors que Sony, avec sa Playstation 4 ne disposant d’aucune des normes plus strictes de la Xbox, avait volé la vedette lors de la dernière Electronic Entertainment Expo (E3), le rendez-vous de l’industrie du jeu vidéo où sont dévoilées les nouveautés et les grands titres à chaque année.

Microsoft avait déjà fait froncer les sourcils, lors du dévoilement officiel de sa console avant l’E3, alors que les responsables s’étaient concentrés sur les aspects autres que la possibilité de jouer à des jeux. Ainsi, la Xbox One avait étém présentée comme un nouveau centre de divertissement multimédia, permettant non seulement de jouer à des jeux, mais également de regarder la télévision et d’avoir accès à du contenu multimédia en ligne, en plus de pouvoir se connecter à divers réseaux sociaux et à des services web, comme Netflix.

La quête de Microsoft – et, incidemment, de Sony et Nintendo – est triple: réussir non seulement à se démarquer de ses concurrents dans le domaine du jeu vidéo, mais également vaincre la concurrence des Google et autres Apple pour le contrôle des heures de loisir des consommateurs portés à utiliser des appareils mobiles pour l’ensemble de leurs besoins numériques, en plus de se mesurer aux grands noms de la câblodistribution qui développent eux aussi leurs propres systèmes de distribution de contenu.

Dans la catégorie: Technologie

Mots-clef: , , , , , , , , , , , , , , , ,

Répondez




Afin d'ajouter une photo à vos commentaires, veuillez obtenir un identifiant Gravatar.