L’acidification, l’autre grande menace mondiale

Pieuvre.ca

@PieuvrePointCa

Les changements climatiques et les phénomènes météorologiques extrêmes font les manchettes, mais il existe une autre forme de bouleversements mondiaux qui sont en cours sur terre, dans les océans et dans l’air que nous respirons: il s’agit de l’acidification.

L’activité industrielle provoque entre autres des pluies acides nocives pour l’environnement

Il appert que la combustion des combustibles fossiles, la transformation des minerais, l’exploitation du charbon et des autres métaux, ainsi que l’utilisation d’azote comme fertilisant dans le sol abaissent tous le niveau de pH de l’air, de l’eau et du sol à un rythme beaucoup plus rapide que la capacité de la Terre à compenser, ce qui représente une menace pour les espèces vivantes terrestres et maritimes.

« Cet enjeu est plus important que ne le sait la majorité de la population », affirme Janet Herman, du département des Sciences environnementales de l’Université de Virginie, à Charlottesville.

Mme Herman et sa collègue, Karen Rice du US Geological Survey, ont découvert que malgré le fait qu’elles travaillaient sur différentes sortes d’acidification de l’environnement, elles n’en connaissaient pas beaucoup sur le sujet au-delà de leur propre spécialisation. Elles ont donc procédé à un examen approfondi de diverses études sur l’ensemble de l’acidification de l’environnement.

Ce phénomène est à la fois un problème local et mondial, puisqu’il peut s’agir à la fois d’un cours d’eau contaminé par des rejets miniers, ou des océans de la planète qui deviennent de plus en plus acides alors que leurs eaux absorbent des concentrations plus élevées de dioxyde de carbone que les humains rejettent dans l’atmosphère en consommant des combustibles fossiles.

Le charbon a un double impact dans le domaine, en étant à la fois le plus important facteur d’ajout de dioxyde de carbone à l’atmosphère mondiale, ainsi qu’en créant de l’acidification régionale. La combustion du charbon est d’ailleurs tristement connue pour favoriser la création de pluies acides, qui ont des impacts environnementaux dramatiques sur les forêts, les cours d’eau et les lacs en Amérique du Nord et en Europe, en plus d’avoir mené à des changements majeurs en matière de politique.

« Il n’est pas possible de savoir si les autres régions du monde considèrent ce genre de restrictions environnementales comme étant importantes », a ajouté Mme Herman, en parlant des régions où la croissance de la population devrait provoquer un accroissement de ces activités favorisant l’acidification.

Normalement, les composés acides dans l’environnement sont compensés par des substances alcalines relâchées lors de la dissolution des minéraux dans la pierre. Le problème, aujourd’hui, explique Mme Herman, est que le rythme d’acidification provoqué par les activités humaines a dépassé la vitesse de dissolution des minéraux et la capacité d’absorption de la planète.

Dans leurs travaux, mesdames Herman et Rice ont examiné les projections de croissance de la population par pays pour les quatre prochaines décennies pour déterminer à quels endroits l’accroissement de l’industrialisation et de l’agriculture mèneront probablement à de nouveaux points de concentration de l’acidification. Elles espèrent qu’en prévoyant une telle croissance, les populations puissent anticiper le problème et prévoir de réduire les effets environnementaux délétères, précise Mme Herman.

Dans la catégorie: Science et Environnement

Mots-clef: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Répondez




Afin d'ajouter une photo à vos commentaires, veuillez obtenir un identifiant Gravatar.