Enseignement universitaire: les étudiants préfèrent les cours magistraux à la technologie

Pieuvre.ca

@PieuvrePointCa

Du courriel au service de microclavardage Twitter, en passant par les blogues et les logiciels de traitement de texte, les programmes informatiques offrent d’innombrables possibilités de communication. Alors que les applications sociales ont dominé le développement du web participatif pour les usagers et les programmeurs, cet èredu web 2.0 touche davantage que les seules occasions de réseautage: elle a un impact sur l’éducation.

L’intégration des technologies de l’information dans les salles de classe ne voudrait pas dire que les étudiants apprécient davantage leurs cours

L’intégration d’outils d’information et de communication de plus en plus sophistiqués s’impose dans les salles de classe des universités. Comprendre de quelle façon les étudiants et les professeurs perçoivent l’efficacité de ces outils est essentiel au succès ou à l’échec de leur intégration au sein d’environnements d’enseignement supérieur. Une nouvelle étude menée par l’Université Concordia démontre ainsi que lorsqu’il est question de pédagogie, les étudiants préfèrent un cours magistral passionnant plutôt qu’un message Twitter ciblé.

Douze universités québécoises ont récemment décidé de s’engager à participer à la première étude provinciale sur la perception de l’intégration de ces outils technologiques et sur l’efficacité de ce type d’enseignement sur l’éducation supérieure. Il s’agit de la première pan-québécoise visant à déterminer de quelle façon les professeurs effectuent le saut des cours magistraux à LinkedIn, et si les étudiants sont prêts à un changement par rapport au modèle d’éducation traditionnel.

Cette étude a principalement été menée par le doyen des programmes académiques et du développement de l’École des Études de deuxième cycle, Vivek Venkatesh, en collaboration avec Magda Fusaro, du département de Gestion et de Technologie de l’UQAM. Ensemble, ils ont mené un projet pilote à l’UQAM, avant d’étendre ledit projet à des universités de partout dans la province.

« Nous avons reçu une réponse très positive de la part de 15 020 étudiants et 2640 professeurs, qui ont rempli notre questionnaire électronique en février et mars 2011″, se rappelle M. Venkatesh. Le coup de sonde de 120 questions examinait les préférences en matière de structure de cours, la perception de l’utilité des méthodes d’enseignement et le niveau de connaissances technologiques des étudiants et des professeurs.

Les résultats – surprenants – ont démontré que les étudiants appréciaient davantage l’approche de la « vieille école » consistant en des cours magistraux, et étaient moins enthousiastes par rapport à des professeurs utilisant des outils technologiques en classe. Ceux-ci étaient d’ailleurs plus à l’aise avec le courriel qu’avec les médias sociaux, ce qui était l’inverse pour les étudiants.

« Notre analyse a démontré que les professeurs croient que leurs étudiants ont un point de vue plus positif à propos de leur expérience d’apprentissage si celle-ci est davantage interactive, et comporte des activités orientées vers les discussions. En vérité, les cours magistraux intéressants et stimulants, peu importe la technologie utilisée, est ce qui permet vraiment aux étudiants d’apprécier un cours universitaire », explique Mme Fusaro.

Les chercheurs espèrent que ces résultats auront un impact important, particulièrement en termes de conception des programmes scolaires et du développement professionnel. Pour M. Venkatesh, « ce projet représente un résultat positif en matière de collaboration entre les universités du Québec, et qui pourrait avoir un effet à l’extérieur de la province. » En effet, le grand nombre de participants impliqués signifie que cette recherche est applicable à des populations étudiantes à travers l’Amérique du Nord et en Europe, pour autant que ces étudiants aient accès à des structures éducatives et technologiques semblables, mentionne-t-on par voie de communiqué.

Dans la catégorie: Science et EnvironnementScience et TechnologieTechnologie

Mots-clef: , , , , , , , , , , , , , , , ,

Répondez




Afin d'ajouter une photo à vos commentaires, veuillez obtenir un identifiant Gravatar.